pensees du mois ligne w

  Imprimer E-mail

Pensée du mois • décembre 2020

La générosité

La générosité - pensée du mois décembre 2020 

Ceux qui ne savent pas donner ne savent pas ce qu’ils perdent…
- Catherine Enjolet

Tout cadeau de valeur, tout don parfait, nous vient d’en haut, du Père qui est toute lumière
- Jacques 1.17

Décembre est là, les fêtes de Noël nous attendent au bout de ce mois aux journées courtes. Même si la pandémie va modifier légèrement nos traditions, nous recevrons et offrirons des cadeaux, une occasion toute trouvée de nous arrêter un moment pour réfléchir à la générosité. Nous allons en effet célébrer la naissance de Celui qui a fait de la générosité un style de vie, lui qui a affirmé qu’il y avait plus de plaisir à donner qu’à recevoir. Comme pour de nombreux autres termes que nous utilisons sans trop y penser, il est intéressant de dépoussiérer ce mot. Il est très souvent associé au fait de faire un don à une bonne cause, ce qui n’est pas une mauvaise chose, mais il est bien plus riche que cela.

La générosité est au Royaume de Dieu ce que le chocolat et les montres sont à la Suisse, une caractéristique essentielle de l’invisible patrie. Tout ce que nous sommes, tout ce que nous "possédons", en tant qu’humain, est issue de la générosité de notre Créateur, depuis l’air que nous respirons, avec les poumons pour l’inhaler, jusqu’à la planète qui nous accueille en passant par nos capacités à penser, aimer, agir, tout nous vient de lui. Il donne sans condition, il ne donne pas comme un investisseur en bourse dans l’espoir de recevoir plus en retour, il donne sans compter parce qu’il est généreux par nature. C’est une partie de ce qu’il est, avant d’être ce qu’il fait.
Créés à son image, devenus ses enfants d’adoption, régénérés par sa vie, nous sommes nous aussi appelés à manifester sa générosité autour de nous. Ce n’est cependant ni inné ni naturel pour les humains que nous sommes. Nous sommes ligotés par la peur de manquer, conditionnés par notre instinct qui nous encourage à faire des réserves. Nous ne sommes cependant pas appelés à nous mettre dans le dénuement pour aider notre prochain, mais simplement à partager notre superflu afin qu’il pourvoie au nécessaire de ceux qui sont dans le besoin.1

Mais par-dessus tout, nous devons réaliser que la générosité est premièrement une attitude de cœur, une attitude générale, une manifestation de l’amour. C’est pour cela que loin du cliché d’un petit don en fin d’année, la générosité devrait être notre façon de vivre. Elle devrait imprégner toutes les sphères de nos vies, nos relations, notre gestion du temps, de nos biens matériels ou de nos dons.
Rappelons-nous enfin, que nous pouvons être généreux seulement avec ce que nous avons et pas avec ce que nous ne possédons pas… c’est pourquoi il est essentiel de nous accorder généreusement le temps de chercher la présence de Celui qui donne, sachons recevoir de Lui, puisqu’il donne sans limites, et laissons-nous remplir jusqu’à déborder. Il est tellement plus facile de partager lorsque nous sommes nous-mêmes rassasiés et qu’il nous reste encore largement de quoi donner.

Que ces fêtes de Noël soient pour chacun de nous l’occasion de recevoir et de donner, suivant en cela l’exemple de Celui qui a abandonné volontairement tout ce qu’il avait pour venir offrir, avec une générosité jamais égalée, sa propre vie afin que nous soyons rassasiés, rassurés, enveloppés dans un amour qui n’a ni fin ni limites.

Je profite aussi de ce moment particulier pour vous remercier, chacune et chacun de votre générosité envers moi.

Généreusement vôtre,

Philip

1  2 Corinthiens 8.14

© Tous droits réservés.
Philip Ribe: www.philip-ribe.com


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
tampon 5x5 gris