bible-ouverte - accueil printemps ligne

 

Le point de vue biblique
«CAR LA FOLIE DE DIEU»

Bien des religions ont tendance à utiliser le nom de Dieu pour justifier leurs actions violentes. À cet égard, Dieu est présenté comme un chef de mafia faisant exécuter ses basses besognes par ses hommes de main. On utilise le nom de Dieu à toutes les sauces, même les plus épicées. À la longue, les gens finissent par croire que Dieu est un fou qu’il vaut mieux éviter de connaître.

La colère de Dieu

Plusieurs guerres et massacres ont été faits au nom de Dieu. Je dirais plutôt au nom de la colère de Dieu. Et que dire de l’enseignement que l’on donnait autrefois dans les écoles au sujet de Dieu! C’était toujours la même chose: Dieu est en colère. Toutefois, dans d’autres circonstances, on parlait de l’amour de Dieu. Mais comment concilier l’amour de Dieu avec sa colère incessante? C’est une bien drôle d’image que l’homme a véhiculée sur la personne de Dieu. Dieu agit-il vraiment de la sorte? Une chose est certaine, la Parole de Dieu est la source la plus fiable en matière de foi. C’est elle qui nous présente le plus justement le caractère de Dieu.

1 Corinthiens 1:25-30

«Car la folie de Dieu est plus sage que les hommes, et la faiblesse de Dieu est plus forte que les hommes. Considérez, frères, que parmi vous qui avez été appelés, il n’y a ni beaucoup de sages selon la chair, ni beaucoup de puissants, ni beaucoup de nobles. Mais Dieu a choisi les choses folles du monde pour confondre les sages; Dieu a choisi les choses faibles du monde pour confondre les fortes; et Dieu a choisi les choses viles du monde et celles qu’on méprise, celles qui ne sont point, pour réduire à néant celles qui sont, afin que nulle chair ne se glorifie devant Dieu. Or, c’est par lui que vous êtes en Jésus-Christ, lequel, de par Dieu, a été fait pour nous sagesse, justice et sanctification et rédemption.»

«Car la folie de Dieu»

Il y a certaines choses importantes dans ce texte, mais arrêtons-nous à la suivante: «Car la folie de Dieu est plus sage que les hommes, et la faiblesse de Dieu est plus forte que les hommes.» S’il y avait en Dieu un quelconque soupçon de folie, sachez que ce soupçon de folie serait encore plus sage que toute la sagesse de l’homme. Même Dieu, dans sa faiblesse, demeure plus fort que toute la force de l’homme. Entendons-nous bien, Paul ne cherche pas ici à jouer à un jeu stupide qui consiste à dire: «mon père est plus fort que le tien.» Non, il veut simplement démontrer que Dieu n’est pas un fou se laissant aller à ses élans de violence comme l’homme peut le faire. Pour justifier ses actes violents, l’homme utilise Dieu en lui imputant un caractère mauvais et ingrat.

Mathieu 18:11

«Car le Fils de l’homme est venu sauver ce qui était perdu.» Ce passage, comme plusieurs autres d’ailleurs, tend à confirmer que le cœur de Dieu n’est certes pas de perdre les gens, mais de les sauver. L’Évangile de Luc (9:52-56) nous rapporte une histoire où le caractère de Jésus est mis en évidence par rapport à celui des hommes: «Il envoya devant lui des messagers, qui se mirent en route et entrèrent dans un bourg des Samaritains, pour lui préparer un logement. Mais on ne le reçut pas, parce qu’il se dirigeait sur Jérusalem. Les disciples Jacques et Jean, voyant cela, dirent: Seigneur, veux-tu que nous commandions que le feu descende du ciel et les consume? Jésus se tourna vers eux, et les réprimanda, disant: Vous ne savez de quel esprit vous êtes animés. Car le Fils de l’homme est venu, non pour perdre les âmes des hommes, mais pour les sauver. Et ils allèrent dans un autre bourg.»

Comme vous le voyez dans ce passage, ce n’est pas Jésus qui est violent, mais les apôtres eux-mêmes. Bien entendu, ils auraient voulu détruire ce bourg au nom de Jésus. Mais voilà, Jésus leur dit bien clairement que son but est de sauver les gens, pas de les perdre.

Réal Gaudreault, pasteur de l’Assemblée Chrétienne La Bible Parle, Saguenay.

 


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
tampon 5x5 gris