bible-ouverte - accueil printemps ligne

 

Le point de vue biblique
ÇA VA TELLEMENT MAL!

Plus nous observons attentivement le monde dans lequel nous vivons actuellement, plus nous découvrons son état lamentable. De plus, le sentiment général qui se dégage de nos observations est de nature à soulever nos pires appréhensions. Malgré cela, il se trouve toujours quelques optimistes pour nous dire que l’homme triomphera de tous ses maux car il y a du bon au fond de son cœur.

Des goulots d’étranglement

Tôt ou tard, le chaos va reprendre du service parce qu’on ne peut maintenir la paix sociale indéfiniment par des moyens artificiels. Il suffit de jeter un simple regard sur les violences qui sévissent actuellement dans la région parisienne pour en prendre conscience. Le gouvernement français tenterait d’acheter la paix avec les belligérants en leur offrant de meilleures conditions de vie que cela ne ferait rien de plus que de retarder l’évidence de nouveaux affrontements violents. En fait, le problème n’est pas du tout relié à une religion, ni une ethnie, il se trouve dans les profondeurs du cœur de l’homme.

La faute de l’Islam?

Rejeter la faute sur le seul fait, que les émeutiers sont dans une large mesure d’origine musulmane, est encore une fois une avenue un peu simpliste. À tout le moins, c’est là le genre d’argument que nous aimons utiliser car il nous permet de réduire l’ensemble de cette problématique à un phénomène d’ordre religieux seulement. Donc, il nous évite le fardeau de regarder un peu plus loin. Nous pourrions aussi parler de la guerre à laquelle se sont livrés les protestants et les catholiques en Irlande du Nord, dans ce cas-ci, aucun musulman à l’horizon, que de bons chrétiens. Pourtant, ce conflit n’était pas moins bête que tous les autres qui se cachent derrière les apparences de la religion. Des soulèvements et des révolutions, il y en a depuis le début de la création. Le meurtre de Caïn contre son frère Abel fut le premier d’une longue série de massacres que seule la bêtise de l’homme est en mesure d’accomplir.

Rien pour satisfaire l’homme

Le vrai problème est dans le cœur de l’homme, peu importe son appartenance religieuse ou ethnique. Quant à la religion, elle n’est qu’un prétexte inconscient pour justifier ses violences débilitantes. Et lorsque la religion n’est pas en cause, l’appartenance ethnique prend le relais justificateur qui catalyse la folie de l’homme. En d’autres mots, même si nous parvenions à régler les conflits religieux et ethniques qui frappent actuellement dans le monde, nous ne réussirions pas à enrayer le problème de la violence. Cette dernière n’est ni religieuse, ni ethnique, elle est humaine et naît dans les profondeurs du cœur de l’homme.

La rédemption comme unique solution

Seule la rédemption par l’œuvre de Jésus-Christ peut mettre fin à la tyrannie de la violence qui domine nos cœurs. Christ est la fin de la bêtise humaine, enfin, si nous le voulons vraiment. Personnellement, je crois que toute personne, qui se dit chrétienne et qui justifie ses actes violents, est immature et ignorante des réalités spirituelles qui conviennent à quiconque confesse être sauvé. Le salut est la confession et la reconnaissance de notre état de pécheur devant Dieu et les hommes. Comment pourrions-nous, après une telle révélation, perpétuer la violence? En terminant, lisons un texte biblique qui définit très bien la condition de l’homme pécheur et qui lui donne le moyen de s’en sortir.

Romains 3:9-24

«Quoi donc! Sommes-nous plus excellents? Nullement. Car nous avons déjà prouvé que tous, Juifs et Grecs, sont sous l'empire du péché, selon qu'il est écrit: Il n'y a point de juste, pas même un seul; nul n'est intelligent, nul ne cherche Dieu; tous sont égarés, tous sont pervertis; il n'en est aucun qui fasse le bien, pas même un seul; leur gosier est un sépulcre ouvert; ils se servent de leurs langues pour tromper; ils ont sous leurs lèvres un venin d'aspic; leur bouche est pleine de malédiction et d'amertume; ils ont les pieds légers pour répandre le sang; la destruction et le malheur sont sur leur route; ils ne connaissent pas le chemin de la paix; la crainte de Dieu n'est pas devant leurs yeux. Or, nous savons que tout ce que dit la loi, elle le dit à ceux qui sont sous la loi, afin que toute bouche soit fermée, et que tout le monde soit reconnu coupable devant Dieu. Car nul ne sera justifié devant lui par les oeuvres de la loi, puisque c'est par la loi que vient la connaissance du péché. Mais maintenant, sans la loi est manifestée la justice de Dieu, à laquelle rendent témoignage la loi et les prophètes, justice de Dieu par la foi en Jésus-Christ pour tous ceux qui croient. Il n'y a point de distinction. Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu; et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ.»

Réal Gaudreault, pasteur de l’Assemblée Chrétienne La Bible Parle, Saguenay.

 


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
tampon 5x5 gris