bible-ouverte - accueil ligne

  Imprimer E-mail

Le point de vue biblique
LE MARIAGE, UN DUEL ?

Encore une fois, parlons mariage. L’institution du mariage traverse actuellement l’une de ses plus grandes crises. Cette tendance, toute moderne, qui consiste à discréditer cette institution n’est en fait qu’une diversion pour ne pas voir la vraie source du problème. Ce problème est lié à cette façon qu’a l’homme moderne de tout vouloir réinventer au mépris même de l’héritage historique de ses ancêtres. L’homme possède la science et la philosophie. Il croit qu’il peut tout réussir par lui-même. Mais voilà, en ce qui concerne les relations familiales, force est d’admettre que c’est maintenant le chaos.

Une seule chair

Comme il est clairement mentionné dans l’épître aux Éphésiens (5:25-31), le mariage est l’union de deux entités, lesquelles forment désormais une seule chair. Même s’ils sont toujours deux personnes distinctes, ils organisent leur vie comme s’ils n’étaient qu’une seule personne. Ces deux personnes se fondent l’une dans l’autre pour former une entité unifiée. L’amour, le respect, le don de soi et la grâce deviennent les quatre piliers de cette union indissoluble. Éliminant toute forme de dualité, ce type de mariage conduit à un bonheur que peu de gens arrivent à expérimenter de nos jours. C’est la recette biblique d’un mariage réussi.

Ben, voyons donc !

J’entends déjà ces multiples voix qui s’élèvent pour crier à l’utopie. On me dira peut-être que c’est trop facile de décrire le mariage de cette manière. Dans la vraie vie, les choses ne sont pas aussi simples. Bien des gens ignorent le conseil biblique pour la réussite d’un mariage. Comme je l’ai déjà dit, on se marie sans tenir compte de Celui qui a mis en place cette institution. On méprise la Bible au nom de la modernité et on tente de réinventer le mariage en y insérant mille et une idées issues de la philosophie humaniste ou de la psychologie moderne qui n’y comprennent absolument rien.

Deux !

Certains penseurs humanistes ou psycholos de tout acabit suggèrent que le mariage est ce bout de chemin que font deux personnes tout en restant obstinément deux entités distinctes. Le concept de n’être qu’une seule chair leur est insupportable. Pour eux, ce qui importe se limite aux droits individuels. Cette notion biblique de mourir à soi-même pour former une seule chair leur semble rétrograde parce qu’ils y voient une forme de reniement de la personnalité. Ils investissent dans l’ego trip des gens. Chacun doit d’abord chercher son propre bonheur au détriment même du bonheur du conjoint. On est deux et on restera deux sur toute la ligne. Tout fonctionne à la base deux : deux vies, deux carrières, deux façons de voir, deux projets de vie, deux comptes de banque, deux vies privées, bientôt deux chambres à coucher, deux lits et finalement un divorce.

La division

Nos grands «lologues» modernes ne comprennent pas qu’en organisant un mariage sur la base deux, nous investissons dans la division. C’est pourquoi il est si difficile de maintenir unies deux personnes dont le système de base est la division. Qui dit deux, dit duel. De là naissent des frictions continuelles. On veut être moderne en reniant le concept biblique du mariage parce que, croit-on, celui-ci annihile la personnalité des gens pour en faire des personnes effacées et malheureuses. Mais ce qu’on refuse de voir, c’est que toutes ces belles théories modernes créent une crise au sein même de cette institution, ce qui a pour résultat le malheur d’un bien plus grand nombre de gens. Et si Jésus-Christ disait vrai ?

Réal Gaudreault, pasteur de l’Assemblée Chrétienne La Bible Parle, Saguenay.

 


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
tampon 5x5 gris