accueil hiver ligne  bible-ouverte

  Imprimer E-mail

Le point de vue biblique - "Avant qu'Abraham fut, je suis"

Toutes les fois qu’il est question de Jésus dans une discussion, il est frappant de constater que la plupart des gens en ont déjà une petite idée. Comme il serait inconséquent de nier son existence, l’astuce consiste désormais à lui donner un rôle quelconque. Jésus l’ami des pauvres, Jésus l’anticonformiste, Jésus l’artiste, Jésus le philosophe et quoi encore! Jésus le Fils de Dieu? Non merci!

Les pharisiens malhonnêtes

Mais ce n’est pas d’aujourd’hui qu’on se questionne sur l’origine et la personne de Jésus. Même à son époque, il suscitait déjà de nombreuses interrogations. L’Évangile de Jean au chapitre 8 nous rapporte une discussion entre Jésus et les pharisiens. Ces derniers s’intéressaient à Jésus et tout spécialement aux miracles qui, prophétiquement, l’authentifiaient comme le Messie tant attendu. Ce groupe religieux était spécialisé dans les écrits de l’Ancien Testament et savait fort bien à quels signes on reconnaîtrait le Messie. Jésus, pour sa part, était continuellement en train de démontrer qu’il était ce fameux Messie. Alors pourquoi, dans ce texte, les pharisiens l’interrogeaient-ils sur sa personne?

Il n’y a rien de mal à interroger Jésus sur son origine. C’est même là un signe prouvant que le discernement a toujours sa place dans des questions d’une telle importance. Mais le problème des pharisiens était qu’ils ne voulaient pas vraiment connaître son identité. Ils s’acharnaient plutôt à démontrer que Jésus n’était pas celui qu’il prétendait être. Autrement dit, ils ne voulaient pas voir en lui le libérateur car quelque chose de sa personne les dérangeait. Ce petit quelque chose est lié au fait que Jésus ne ressemblait pas exactement à l’image qu’ils avaient du Messie. D’après eux, Jésus ne pouvait pas l’être, car il n’était pas comme eux. De plus, ils avaient l’arrogance de penser que le Messie devait, pour être authentique, se joindre à leur groupe religieux. Et comme il ne l’a pas fait, ils ont donc conclu qu’il ne l’était pas.

Qui sont les pharisiens d’aujourd’hui?

Si le groupe des pharisiens a disparu depuis fort longtemps, l’esprit qui les animait est toujours présent. On interroge encore Jésus à la manière des pharisiens. Nous ne voulons pas réellement savoir qui il est, parce que nous préférons plutôt conserver l’idée que nous nous sommes faite de lui. Tout cela prouve une chose: nous craignons ce que Jésus est vraiment parce que nous ne voulons pas nous conformer à ce qu’il a dit. Si Jésus est Dieu, nous lui devons donc soumission et respect. Plus encore, nous devons ajuster nos vies à la sienne. Que Jésus soit Dieu ou non peut faire une grande différence dans nos vies, et nous le savons tous très bien. Le fait qu’il soit un imposteur et un fabulateur nous convient peut-être davantage.

En vérité en vérité ... "Je suis"!

Mais voilà tout le problème: Jésus a démontré fermement qui il était. Il a accompli les diverses prophéties messianiques, il est mort puis ressuscité. Il est effectivement le Messie. Aux pharisiens qui l’interrogeaient, il a répondu ceci: "Abraham, votre père a tressailli de joie de ce qu’il verrait mon jour: il l’a vu, et il s’est réjoui. Les juifs lui dirent: Tu n’as pas encore cinquante ans, et tu as vu Abraham! Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu’Abraham fût, Je suis." Jean 8:56 -59.

Cette simple déclaration est pleine de signification car elle comporte l’un des noms que Dieu se donnait dans l’Ancien Testament. L’expression "je suis" est la conjugaison du verbe être au présent. Vous ne le savez peut-être pas, mais c’est justement de cette expression que vient le nom Éternel, c’est-à-dire celui qui est, Dieu. Cela, les Juifs le savaient, car dans le livre de l’Exode (3:14), le Dieu d’Israël s’était un jour présenté sous ce vocable: "je suis".

Réal Gaudreault, pasteur de l’Assemblée Chrétienne La Bible Parle, Saguenay.

 


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
tampon 5x5 gris