bible-ouverte - accueil ligne

  Imprimer E-mail

Abraham, le père de la foi

De tous les personnages de l’Ancien Testament, Abraham est sans aucun doute l’un des plus connus. C’est de lui qu’est issue la nation d’Israël, mais il est aussi ce genre d’homme qui nous ressemble et avec qui il est facile de nous identifier. Tout au long de l’histoire de l’Église, la vie de cet homme de Dieu a su édifier de nombreux chrétiens de partout.

Abraham, un homme comme nous

Abraham nous ressemble dans le fait que nous trouvons chez lui ce mélange de force et de faiblesse qui nous caractérise tous un peu. Loin d’être le prototype de l’homme de Dieu parfait, nous le voyons plutôt continuellement confronté à ses propres faiblesses. Puis, tout comme nous, il se laisse prendre au jeu des mauvaises décisions parce qu’il y a en lui un soupçon de lâcheté. Même si tout cela n’est pas très édifiant pour Abraham, ça l’est pour nous, car la Parole de Dieu le propose comme modèle à suivre.

Abraham, un modèle à suivre?

Certains diront que si Abraham est un modèle à suivre, ce n’est certainement pas pour ses erreurs. C’est vrai, mais il y a plus que cela. Abraham est appelé le Père de la foi, non en raison de la perfection de ses actes, mais justement parce que, malgré ses faiblesses, il persévérait avec Dieu. C’est exactement le type de foi que Dieu attend de nous! Elle ne peut s’exercer que lorsqu’il y a incrédulité, même si l’incrédulité est une démonstration de la faiblesse humaine qui empêche l’homme de faire confiance à Dieu. Or, c’est la foi qui nous ouvre un passage à travers l’incrédulité pour nous amener à voir Dieu en action là où tout nous semble impossible.

Imparfait, mais de Dieu !

Abraham avait reçu de Dieu un appel qui devait l’amener de la cité d’Ur en Chaldée, jusqu’au pays de Canaan, lieu où il devait avoir un enfant. Puisque c’est Dieu qui l’a appelé, ne serait-il pas normal que les choses se passent parfaitement comme il était prévu? Si Dieu est parfait, pourquoi son plan est-il toujours parsemé d’embûches? Abraham partit effectivement comme Dieu le lui avait dit. Mais durant les 25 premières années, Abraham n’a pas été en mesure de procréer un fils à Sarah, sa femme. C’est au point où, à un âge très avancé, il prit conscience que l’enfant ne viendrait jamais, car sa femme était stérile. C’était donc l’impasse dans le plan de Dieu.

Le Dieu de l’impossible

Tous ceux qui connaissent l’histoire d’Abraham savent qu’il est allé vers Agar, la servante de Sarah pour avoir un fils; ce qui prouve qu’il ne pouvait tout simplement pas croire en la promesse de Dieu. Abraham voulait bien marcher avec Dieu, mais ce que Dieu lui demandait semblait au-dessus de ses forces. Or, la foi d’Abraham est précisément démontrée par le fait qu’il n’a jamais abandonné malgré les situations qui semblaient impossibles. Il ne s’agit pas d’une foi qui serait comme une assurance indéfectible, mais plutôt d’une foi qui est l’attente de la manifestation de la fidélité de Dieu.

Réal Gaudreault, pasteur de l’Assemblée Chrétienne La Bible Parle, Saguenay.

 


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
tampon 5x5 gris