accueil hiver ligne  bible-ouverte

  Imprimer E-mail

Le point de vue biblique - «Comme je vous ai aimés»

Le mot amour se retrouve pas moins de 116 fois dans le Nouveau Testament. Souvent, il évoque l’amour de Dieu pour l’homme, mais aussi l’amour du croyant envers ses proches. Toutefois, le plus important est de savoir que l’amour, selon la Parole de Dieu, diffère grandement de l’amour selon le monde.

L'amour selon le monde

À la lumière des valeurs de ce monde, l’amour n’est plus guère qu’une émotion au contour mal défini. L’amour est devenu l’expression d’une grâce à bon marché, c'est-à-dire d’un sentiment où s’entremêlent des rapports confus qui excluent tout sacrifice. On veut bien aimer, mais à la seule condition d’être aimé en retour. On aime par intérêt personnel, sans plus. Cet amour est souvent très près de la haine et il y bascule même trop facilement.

Jean 13:34-35

«Je vous donne un commandement nouveau: aimez-vous les uns les autres; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. À ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres.»

Un amour distinct

L’amour est donc, selon Jésus, la marque qui distingue le croyant de l’incroyant. Curieux, non! Pourtant l’amour n’est pas un sentiment exclusivement chrétien. Les musulmans s’aiment aussi entre eux. En fait, l’amour se retrouve dans tous les genres de communautés humaines. Prétendre que l’amour fraternel est un sentiment exclusif au christianisme est tout à fait étrange, non!

Pas si étrange que cela

Si l’amour dont parle Jésus est le même que celui du monde, alors la déclaration «à ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres » est effectivement étrange, à moins que Jésus ait en vue un amour d’une nature différente, un amour qui n’est pas de ce monde. Or, c’est bien ce que le texte confirme: «Aimez-vous les uns les autres; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres.»

Aimez-vous, comme je vous ai aimés!

L’amour de Jésus n’a rien de commun avec l’amour tel que l’homme le conçoit. Il ne s’agit pas d’un amour conditionnel et égoïste, un amour qui cherche son propre intérêt, mais c’est d’un amour sacrificiel et inconditionnel dont il est question. Jésus a aimé les siens de cette façon.

Mathieu 5:46-47
«Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous? Les publicains aussi n’agissent-ils pas de même? Et si vous saluez seulement vos frères, que faites-vous d’extraordinaire? Les païens aussi n’agissent-ils pas de même?»

L’amour de Dieu

L’amour de Dieu aime en tout temps, dans les bons comme dans les mauvais jours. Il ne se laisse jamais entraîner dans des rapports haineux et conflictuels. C’est un amour qui transforme nos cœurs de pierre en cœur de chair.

1 Jean 4:9-11

«L’amour de Dieu a été manifesté envers nous en ce que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui. Et cet amour consiste, non point en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce qu’il nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés. Bien-aimés, si Dieu nous a ainsi aimés, nous devons aussi nous aimer les uns les autres.»

C’est à cet amour-là que le monde reconnaîtra que nous sommes ses disciples.

Réal Gaudreault, pasteur de l’Assemblée Chrétienne La Bible Parle, Saguenay.

 


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
tampon 5x5 gris