bible-ouverte - accueil printemps ligne

 

Le point de vue biblique - De quel esprit sommes-nous animés?

Je m’adresse tout spécialement à ceux qui croient au message de l’Évangile, car l’attitude de cœur qui nous anime influencera grandement notre façon d’approcher les gens. Si tant de personnes refusent actuellement l’Évangile de Jésus-Christ, ce n’est peut-être pas simplement dû à leur rébellion. Pourrions-nous envisager que nous soyons devenus le principal obstacle à leur foi?

La question se pose!

Si vous croyez que votre approche est correcte et qu’elle n’a pas besoin d’être réévaluée, vous faites partie des personnes les plus à craindre. Un homme qui est capable de se remettre en question de temps à autre possède une des plus belles qualités de l’intelligence. Il ne s’agit pas de tout basculer, mais simplement de refaire quelques petits ajustements. Le christianisme nous donne malheureusement trop d’exemples de gens bornés qui croient être les seuls détenteurs de la vérité biblique. Incapables de reconnaître qu’ils sont dominés par un sectarisme de bas étage, ils s’endurcissent dans un zèle amer qui fait honte à Jésus-Christ.

Comment les reconnaître?

On les reconnaît simplement à leur attitude et à leurs paroles qui sont typiques des milieux religieux sectaires. D’abord, leur façon d’enseigner implique pratiquement toujours des mises en garde contre les autres groupes chrétiens. C’est seulement du bout des lèvres qu’ils en reconnaîtront la validité. Ils insistent aussi sur le danger de perdition qui guette ceux qui seraient tentés d’aller voir ailleurs. On y retrouve également la présence subtile d’un langage où la paranoïa fait craindre les pires persécutions. Et surtout, ils créent l’impression que la marche avec Dieu ne pourrait pas être vraiment authentique en dehors de chez eux. Si c’est là le discours que l’on vous sert à chaque dimanche, méfiez-vous!

Mais qu’est-ce qui me prend?

Je sais déjà que certains d’entre vous n’aimeront pas cet article. Si vous pensez que je me sers de cette tribune pour régler des comptes personnels, vous vous trompez. Toutefois, même si je m’insurge contre les vagues de pharisaïsme qui déferlent trop souvent sur le monde chrétien, je ne suis pas un homme issu de la culture théologique libérale pour autant. Bien au contraire, je respecte au plus haut point chaque parole qui est inspirée de Dieu. Par contre, j’ai moins d’estime pour ceux qui, tout en se prétendant croyants, reflètent une image déformée de notre Dieu en faisant tout leur possible pour se rendre désagréables.

Le fruit de l’Esprit

«Mais le fruit de l’esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance; la loi n’est pas contre ces choses.» (Galates 5:22)

«Car l‘amour de Christ nous presse, parce que nous estimons que, si un seul est mort pour tous, tous donc sont morts.» (2 Corinthiens 5:14)

Voilà le fruit, voilà l’attitude que Dieu attend de nous. Le reste, c’est de l’hommerie sans importance. Réveillez-vous et demandez-vous si vous êtes en train d’aimer ou de mépriser les gens.

Bonne semaine!

Réal Gaudreault, pasteur de l’Assemblée Chrétienne La Bible Parle Saguenay

 


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
tampon 5x5 gris