bible-ouverte - accueil printemps ligne

 

Le point de vue biblique
«AIMEZ-VOUS»

Dans l’Eglise, on aura souvent insisté sur l’importance de s’aimer les uns les autres. Mais voilà, les chrétiens ne sont pas les seules personnes capables de manifester de l’affection. Effectivement, l’amour est un idéal universel que tout le monde reconnaît comme indispensable dans les relations humaines. Pour l’Eglise, que reste-t-il comme moyen de diffuser le message de Jésus-Christ?

Jean 13:34-35

«Je vous donne un commandement nouveau: aimez-vous les uns les autres; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. À ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres.» Comme je le disais plus haut, il n’y a rien d’extraordinaire à aimer les gens. Autrement dit, il n’y a pas que le christianisme qui fasse la promotion de l’amour. «Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous? Les publicains n’agissent-ils pas de même?» (Mat 5:46) Ici, Jésus confirme l’idée que l’amour est une valeur universelle partagée par l’ensemble de la société.

Au-delà de la normalité

Ce que Jésus présente comme concept d’amour est d’un tout autre ordre. Il est normal d’aimer ceux qui peuvent aisément nous le rendre. Même les truands agissent de cette façon entre eux. Mais de quel amour Jésus nous parle-t-il ici? Le verset 34 du chapitre 13 de l’Évangile de Jean répond à cette question: «comme je vous ai aimés, vous aussi aimez-vous les uns les autres.» Voilà donc la distinction, l’expression de l’amour est à la mesure de l’amour de Christ pour le genre humain. Ainsi, on ne reconnaît pas un chrétien simplement parce qu’il aime les gens, mais bien parce qu’il les aime à la façon de Christ, lequel a aimé ses ennemis. Cela nous amène donc à une autre question: comment peut-on aimer de cette manière?

Délivrance

Rien en nous ne peut nous amener à aimer ainsi, à moins d’être délivrés de nous-mêmes. Tout repose sur l’opinion que nous entretenons à notre sujet. Ceux qui cherchent désespérément l’amour ne seront jamais aptes à aimer les autres comme Christ aime l’homme. De la même manière, toute personne qui poursuit ses propres intérêts dans ses relations ne sera pas capables d’aimer les gens comme le Seigneur nous aime. Voyez-vous, le problème se situe au niveau de l’importance que nous nous attribuons. Nous avons donc besoin d’être affranchis de notre inlassable recherche du bonheur pour nous-mêmes au profit du bonheur des autres. Ceux qui l’ont expérimenté savent qu’on y trouve le vrai bonheur.

Actes 20:22-24

«Et maintenant voici, lié par l’Esprit, je vais à Jérusalem, ne sachant pas ce qui m’y arrivera; seulement, de ville en ville, l’Esprit-Saint m’avertit que des liens et des tribulations m’attendent. Mais je ne fais pas pour moi-même aucun cas de ma vie comme si elle m’était précieuse, pourvu que j’accomplisse ma course avec joie et le ministère que j’ai reçu du Seigneur Jésus, d’annoncer la bonne nouvelle de la grâce de Dieu.»

Paul est l’exemple par excellence de ce qu’est un croyant délivré de lui-même. C’est la raison pour laquelle il a pu aimer les gens de sa génération.

Réal Gaudreault, pasteur de l’Assemblée Chrétienne La Bible Parle, Saguenay.

 


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
tampon 5x5 gris