bible-ouverte - accueil ligne

  Imprimer E-mail

Le point de vue biblique
LE JUGEMENT DE CHACUN

Du temps où une seule et même religion dominait totalement nos populations, la question du bien et du mal ne posait pas beaucoup de problèmes d’interprétation parce que tout le monde croyait la même chose. Mais depuis que nos sociétés se sont laïcisées, divers nouveaux courants de pensée sont venus brouiller les cartes. Maintenant, nous nous demandons ce qui est bien et ce qui est mal. Tout ça est relatif dans le fond.

Confusion d’idée

Dans toute l’histoire de l’Humanité, jamais une société n’a été aux prises avec un tel problème de confusion sur le plan des idées. Étant libre de toute domination religieuse, chacun peut se forger ses propres convictions. Même si cette situation semble confuse, elle permet le respect des droits et libertés de tous, élément inaliénable en démocratie. Mais au-delà de ces considérations, il n’en reste pas moins que Dieu existe et que les notions de bien et de mal sont forcément très claires pour Lui. Beaucoup de gens reconnaissent, encore aujourd’hui, l’existence de Dieu, mais tous n’ont pas nécessairement une connaissance très précise de ce qu’Il est. Voila pourquoi la confusion demeure entière!

Justice propre

Nous avons tous une justice propre par laquelle nous jugeons le bien et le mal. Cela va de soi aussi pour les athées. Par exemple, ceux qui, comme moi, s’opposent à l’avortement déclarent que cet acte n’est rien d’autre qu’un meurtre maquillé par la profession médicale. Pour ceux qui acceptent l’avortement, ce n’est pas un meurtre que les médecins commettent, mais plutôt un grand service qu’ils rendent à l’Humanité en évitant que des enfants naissent dans des milieux hostiles. Pour les «pro-vie», il est mal de faire des avortements, mais pour les «pro-choix», il est mal d’être contre l’avortement. Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres qui démontre à quel point notre société est confuse.

Guerres de religions

La plupart des guerres de religions se sont jouées autour des notions de bien et de mal. Pour les musulmans, les chrétiens sont des infidèles, serviteurs du grand Satan. Et même à l’intérieur du christianisme, les catholiques ont souvent affirmé que le protestantisme était une hérésie, donc quelque chose de mal. Dans le monde des protestants évangéliques, chaque église considère souvent les autres comme inférieures. Dans certaines églises on va même jusqu’à prétendre être les seuls à être sauvés en se croyant les seuls à garder fidèlement l’intégralité de la révélation biblique. Quelle arrogance!

Jésus-Christ

Heureusement, Dieu n’est pas un homme pour tomber dans la même bêtise que nous. Les pharisiens du temps de Jésus voyaient dans le bien le seul moyen de salut offert par Dieu. Toutefois, Jésus leur a répondu quelque chose de tout à fait inattendu: « Et Jésus leur dit: «Je vous le dis en vérité, les publicains et les prostituées vous devanceront dans le royaume de Dieu.» (Matthieu 21:31) Curieuse réponse de la part de Dieu à des hommes qui se sont efforcés toute leur vie à devenir meilleurs! Ceux qui n’ont rien fait de bien seraient donc sauvés, et même pire encore, ils les devanceraient dans le royaume de Dieu?

Finalement, nous pouvons constater que Dieu ne juge certainement pas les choses de la même manière que nous.

Réal Gaudreault, pasteur de l’Assemblée Chrétienne La Bible Parle, Saguenay.

 


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
tampon 5x5 gris