bible-ouverte - accueil ligne

  Imprimer E-mail

Le point de vue biblique
LE BONHEUR

Nous sommes tous à la recherche du bonheur. Depuis notre petite enfance jusqu’à aujourd’hui, nous avons pris des décisions que nous jugions être les meilleures pour nous. Que nous en soyons conscients ou non, nous organisons nos vies dans le seul but d’être heureux. Mais comment se fait-il que cette bonne volonté conduise tant de gens à être si malheureux?

Proverbe 14:12-16

«Telle voie paraît droite à un homme, mais son issue, c’est la voie de la mort. Au milieu même du rire le cœur peut être affligé, et la joie peut finir par la détresse. Celui dont le cœur s’égare se rassasie de ses voies, et l’homme de bien se rassasie de ce qui est en lui. L’homme simple croit tout ce qu’on dit, mais l’homme prudent est attentif à ses pas. Le sage a de la retenue et se détourne du mal, mais l’insensé est arrogant et plein de sécurité.»

«Telle voie paraît droite»

Comme le dit fort bien ce passage biblique, l’homme vit dans un monde où les apparences le trompent continuellement. Combien de fois avons-nous emprunté des voies qui paraissaient effectivement très bonnes, mais qui nous ont conduits au malheur? Ce texte ne dit pas que l’homme prend volontairement la mauvaise voie, mais plutôt qu’il est trompé par sa perception des faits. Cette voie qui le mène à la mort, il la croyait pleine de vie.

Vivre sa vie au maximum

Par peur d’être malheureux, plusieurs personnes décident donc de profiter pleinement de la vie. Cependant, il y a une énorme différence entre le bonheur et le plaisir. Le plaisir est davantage un événement de courte durée, mais très intense. Le bonheur, quant à lui, est plutôt lié à ces petites choses sans intensité, mais qui, ajoutées les unes aux autres, amènent les gens à être heureux. Par exemple, nombreux sont ceux qui croient qu’il vaut mieux ne pas se marier afin de profiter au maximum de sa liberté et ainsi avoir de multiples aventures. Au départ, il semble que c’est le bon choix car on y trouve beaucoup de plaisir. Mais voici, les années passent et on arrive un jour à constater que l’on n’a jamais rien construit avec personne. On a eu beaucoup de plaisir, mais on n’a pas trouvé le bonheur.

Se restreindre?

En revanche, d’autres auront choisi ce qui semblait ennuyeux au départ: ils se sont mariés et ont fondé une famille. En d’autres mots, ils se sont restreints à moins d’activités reliées au plaisir parce qu’ils ont cru bon investir dans des relations durables. Cependant, vous me direz peut-être que vous faites partie de ceux qui ont choisi le mariage sans avoir trouvé le bonheur promis. Honnêtement, il est vrai que trop de mariages sont malheureux. Mais là encore, on y voit une explication. Bien des gens se sont mariés sans pour autant renoncer au célibat. On parle ici de gens qui prennent le meilleur des deux mondes. Dans ces cas-là, la situation s’avère difficile pour le conjoint délaissé. Toutefois, il ne faut pas mettre le blâme sur l’institution du mariage. Tous ceux qui choisissent de rester seul pour profiter de tout en arrivent éventuellement à un triste constat, celui de la solitude et de l’ennui.

Souvenez-vous: telle voie paraît droite, mais son issue finale, c’est la voie de l’ ennui et de la mort. La Parole de Dieu restaure la vie des gens qui ont échoué. N’hésitez pas et tournez-vous vers Jésus-Christ.

Réal Gaudreault, pasteur de l’Assemblée Chrétienne La Bible Parle, Saguenay,

 


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
tampon 5x5 gris