bible-ouverte - accueil ligne

  Imprimer E-mail

Le point de vue biblique
LE DÉLUGE

Si la Bible prédit bon nombre d’événements futurs, elle contient aussi des récits d’aventures qui témoignent d’un passé lointain. L’un des plus pittoresques d’entre eux est assurément le déluge qu’a connu Noé. Le livre de la Genèse (chapitres 6 à 8) rapporte, en effet, qu’un déluge de portée mondiale s’est produit dans une période qu’on situe à peu près à 4000 ou 5000 ans avant J.-C. Seuls Noé, sa femme, ses fils et les épouses de ces derniers auraient, grâce à l’arche, survécu à ce cataclysme universel.

Incroyable!!!

Depuis l’époque de Noé jusqu’à la fin du XVIIIe siècle de notre ère, cet événement faisait partie des faits historiques. Jamais personne n’aurait osé le remettre en question. De plus, sur le plan géologique, la Terre porte des cicatrices profondes d’un tel cataclysme. Mais voilà que le Siècle des Lumières a vu naître plusieurs philosophes qui se sont opposés aux écrits bibliques. À partir de ce moment, tout ce que la Bible déclare a été rejeté sans preuve, sous le seul prétexte que la Bible était un livre mythologique sans importance. Le déluge fut donc relégué dans la filière des vieilles légendes au même titre que l’épopée de Gilgamesh et des autres.

Des preuves?

Certains scientifiques savent pourtant très bien que la Terre porte plusieurs traces d’un tel événement et quelques-uns ont même écrit sur le sujet. Mais comme nous sommes dans une période de l’Histoire où tout ce qui émane de la Bible est devenu intolérable, nous sommes donc incapables d’analyser ses récits sérieusement. Preuves ou pas, la Bible a tort. Cependant, à mesure que la science avance dans ses découvertes, elle tend à confirmer ce que la Bible disait déjà. Car si c’est par la science que l’Occident s’est éloigné de la Bible, c’est aussi grâce à la science que la Bible retrouve aujourd’hui sa place.

Archéologie

Dans la revue Actualité du mois de mai 2001, à la page 74, il est question du déluge. Dans la partie de la mer Noire qui appartient à la Turquie, on a découvert, à 100 mètres de fond, les restes d’un ancien village. Voici un extrait de l’article: «La découverte au large de la Turquie d’une structure construite par l’homme plaide en faveur d’une théorie fortement controversée selon laquelle le déluge connu par Noé aurait bel et bien existé. Des archéologues sous-marins ont trouvé la première preuve suggérant que les fonds de la mer Noire étaient habités il y a environs 7 500 ans avant d’être inondés par un raz-de-marée provenant de la Méditerranée.»

Un événement véritable?

Un peu plus loin dans l’article, l’auteur mentionne que cette découverte remet en question l’aspect légendaire du déluge de Noé. Ainsi, on commence à croire que le tout s’est vraiment produit tel que la Bible le rapporte. Depuis le XVIIIe siècle, bien des gens se sont attaqués à la Bible en la rabaissant au niveau des pires imbécilités historiques. Ce qui me fait souvent rire, c’est que tous ceux-là sont aujourd’hui morts et enterrés alors que la Bible est encore là pour témoigner avec force de l’existence de Dieu.

«Jésus répondit: Il est écrit: L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.» (Mathieu 4:4)

Réal Gaudreault, pasteur de l’Assemblée Chrétienne La Bible Parle, Saguenay.

 


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
tampon 5x5 gris