bible-ouverte - accueil ligne

  Imprimer E-mail

Le point de vue biblique
LE CANCER DU CHRISTIANISME

En l'année 58 de notre ère, un livre fut écrit. Même s’il ne compte pas plus d'une trentaine de pages, il a changé la pensée du monde Occidental. Cette œuvre de l'apôtre Paul est considérée comme l'un des plus importants textes de tout le Nouveau Testament. Il s'agit de l'épître aux Romains.

Zèle sans intelligence

Bien que cette épître traite de plusieurs sujets, il en est un qui est tout particulièrement intéressant. L’auteur fait une distinction entre l’Évangile de Jésus-Christ et la religion stérile. Au chapitre 10 (1-4), l'apôtre décrit les gens religieux comme étant sans intelligence. Même s’il appréciait que les gens démontrent du zèle pour Dieu, il croyait que ce zèle devait répondre à l'œuvre accomplie par Jésus-Christ à la croix. Ainsi, ce n'est pas l'ardeur et l'effort pour plaire à Dieu qui sont récompensés, mais l'obéissance à sa volonté. Dieu ne peut être servi n'importe comment.

Romains 10:1-4

"Frères, le vœu de mon cœur et ma prière à Dieu pour eux, c'est qu'ils soient sauvés. Je leur rends le témoignage qu'ils ont du zèle pour Dieu, mais sans intelligence: ne connaissant pas la justice de Dieu, et cherchant à établir leur propre justice, ils ne se sont pas soumis à la justice de Dieu; car Christ est la fin de la loi, pour la justification de tous ceux qui croient."

"Christ est la fin de la loi"

Le problème qu'avaient les gens cités plus haut dans le texte biblique est encore bien présent aujourd'hui. Il soulève la question de notre manière de servir Dieu. Et comme nous vivons dans une période de grande relativité intellectuelle, chacun croit avoir le droit de servir Dieu à sa manière. Ainsi, il y a beaucoup de zèle chez tous ceux qui se disent chrétiens, mais souvent, il s'agit encore d'un zèle sans intelligence. Ce type de zèle est caractérisé par d'abondantes activités où les bonnes intentions ne manquent pas, mais qui au bout du compte, sont stériles. Dans le texte de Paul, il est question des Juifs qui continuaient d'offrir des sacrifices d'animaux dans le Temple alors que Jésus, l'agneau de Dieu avait été sacrifié une fois pour toutes pour le péché du monde entier.

Le religieux?

Par définition, une personne religieuse s'attache davantage aux formes et aux pratiques coutumières qu'à Dieu lui-même. Éventuellement, ces formes et ces pratiques stériles peuvent même lui cacher complètement la personne de Jésus-Christ. La vie chrétienne devient alors quelque chose que l'on peut qualifier de "zèle sans intelligence". Le prophète Ésaïe a d'ailleurs écrit à ce sujet; écoutez ce qu’il en dit:

"Ces arbres servent à l'homme pour brûler, Il en prend et il se chauffe. Il y met aussi le feu pour cuire du pain; et il en fait également un dieu, qu'il adore, il en fait une idole, devant laquelle il se prosterne. Il brûle au feu la moitié de son bois, avec cette moitié il cuit de la viande, il apprête un rôti, et se rassasie; il se chauffe aussi, et dit: Ha! Ha! Je me chauffe, je vois la flamme! Et avec le reste il fait un dieu, son idole, il se prosterne devant elle, il l'adore, il l'invoque, et s'écrie: Sauve-moi! Car tu es mon dieu! Ils n'ont ni intelligence, ni entendement, car on leur a fermé les yeux pour qu'ils ne voient point, et le cœur pour qu'ils ne comprennent point. Il ne rentre pas en lui-même, et il n'a ni l'intelligence, ni le bon sens de dire: J'en ai brûlé une moitié au feu, j'ai cuit du pain sur les charbons, j'ai rôti de la viande et je l'ai mangée; et avec le reste je ferais une abomination! Je me prosternerais devant un morceau de bois! Il se repaît de cendres, son cœur abusé l'égare, et il ne sauvera point son âme, et ne dira point: N'est-ce pas du mensonge que j'ai dans ma main?" Ésaie 44:15-20

Réal Gaudreault, pasteur de l’Assemblée Chrétienne La Bible Parle, Saguenay.

 


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
tampon 5x5 gris