messages et etudes bibliques pour grandir dans la foi w

 

La Parole donne instruction

ou le Programme de base de notre vie - (Proverbes 22.1 7-21)

Plan de l'étude:

1) Introduction
2) Développement
  • S'attacher à l'instruction
  • Se reposer sur l'instruction
  • Transmettre l'instruction
3) Conclusion

***************

1) Introduction

Qui de nous n'a pas reçu ou acheté un appareil, sans savoir réellement comment il fallait le faire fonctionner, ou même comment l'assembler et l'installer? Qu'avons-nous fait alors? Généralement, il y a trois réactions typiques:

C'est trop compliqué pour moi,

= j'appelle à l'aide ou
 = je rapporte le truc en disant que ça ne va pas.

Je suis bien capable de faire cela. Laissez-moi faire!

= et je fonce au hasard m'embrouillant les pattes 2 fois sur 3.

Je cherche la notice d'explication

= et je suis les instructions.

Le but de ce texte, c'est d'étudier un mode d'emploi particulier, celui que Dieu a destiné pour nous conduire dans notre vie ici-bas. Cet écrit pourra bientôt être lu et entendu par tout être humain dans une langue qu'il maîtrise suffisamment. Aujourd'hui encore, ce mode d'emploi est le best-seller de tous les livres vendus sur cette planète, n'en déplaise à beaucoup. Cet écrit, je devrais plutôt dire ces écrits, rassemblés sous la forme que nous leur connaissons depuis la fin de 4e siècle, sont donc une collection d'instructions pour vivre selon la volonté de notre Créateur. Rappelons-nous que «Toute (l') Ecriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l'homme (la femme) de Dieu soit accompli et propre à toute bonne oeuvre.» 2Ti 3.16-17

Aujourd'hui, nous allons partir à la rencontre d'un père qui veut instruire son fils, afin de lui laisser l'essentiel pour sa vie. Dans ces quelques versets nous allons découvrir une progression [logique] dans la maîtrise de ces instructions qui répondent à des questions, mais aussi à des règles précises.

Ouvrez votre Bible au chapitre 22 des Proverbes et lisez les versets 17 à 21:

"Prête l'oreille, et écoute les paroles des sages; Applique ton cœur à ma science. Car il est bon que tu les gardes au-dedans de toi, Et qu'elles soient toutes présentes sur tes lèvres. Afin que ta confiance repose sur l'Eternel, Je veux t'instruire aujourd'hui, oui, toi. N'ai-je pas déjà pour toi mis par écrit Des conseils et des réflexions, Pour t'enseigner des choses sûres, des paroles vraies, Afin que tu répondes par des paroles vraies à celui qui t'envoie?"

2) Développement

a) S'attacher à l'instruction

Contexte de ce passage des Proverbes

Ici commence un nouveau discours suivi dans ce livres des Proverbes, comme cela a été le cas pour les chapitres 1 à 9. Certains commentateurs ont intitulé le passage de Proverbes 22.17 à 24.22 «Les paroles des sages» puis les versets de 24.23 à 24.33 «Autres paroles des sages».

Qui sont ces sages dont Salomon veut que son fils retienne les sentences?
Connaissant l'histoire de Salomon et la sagesse qu'il a reçue de Dieu, il se peut que ce soit une manière de parler de lui-même. Cependant le mot a une étendue plus large et peut recouvrir la classe des gens qui sont instruits, réfléchis, habiles et prudents. Par exemple, nous pouvons penser aux prophètes présents en Israël encore uni, aux sages faisant partie ou non de la cour du roi. Il nous faut savoir que dans ces contrées il était courant d'avoir des recueils de ce que nous nommons des maximes et que «la sagesse populaire» était très bien établie et reconnue.

Etude du texte

1) L'action

Nous pouvons remarquer que les verbes utilisés sont des verbes actifs, demandant une action de la personne instruite. «Cela ne tombe pas du ciel tout seul», il y a un effort, une persévérance et une résolution demandés.

Il est demandé de se focaliser sur cette instruction, d'en remplir son esprit, son cœur, c'est à dire notre être intérieur. (A ce sujet, Paul dira: «Je prends plaisir à la loi de Dieu selon l'homme intérieur» Ro 7.22) Cela comprend non seulement l'expérience, mais avant tout la connaissance. La première reste subjective, la seconde peut être objective.

2) La motivation

Il y a de la joie et c'est agréable pour notre être de posséder ces paroles dans nos «entrailles» ou «tripes» comme on le dirait aujourd'hui, comme faisant partie de ce qui nous est viscéralement attaché, faisant partie de nous-mêmes. Mais aussi de les avoir à disposition, au bout de la langue». Pour quoi faire? Le dernier verset y reviendra, mais l'idée de la transmission est déjà évidente ici.

Le verset "Car il est bon que tu les gardes au-dedans de toi, et qu'elles soient toutes présentes sur tes lèvres" est directement en rapport avec un verset du Nouveau Testament: «Mais sanctifiez dans vos cœurs Christ le Seigneur, étant toujours prêts à vous défendre, avec douceur et respect, devant quiconque vous demande raison de l'espérance qui est en vous...» 1 Pi 3.15

3) L'application

Il y a donc un aspect de témoignage extérieur sur lequel nous reviendrons ultérieurement. Mais je pense aussi à un aspect intérieur, personnel. Vous savez, vous me voyez ce matin devant vous et j'espère que vous ne pensez pas que je suis un «super chrétien», continuellement au top de sa forme spirituelle, sans problèmes ni luttes. Ce n'est pas vrai. Et je ne suis pas toujours fier ni heureux de ce que vous pourriez voir sur un écran s'il pouvait être connecté à mon cerveau, à mes pensées. Et c'est justement dans ces moments de tentation qu'il nous est utile d'avoir les instructions divines à portée «de la main» je devrais plus exactement dire «de pensée». Quand Satan nous tend un piège, met une peau de banane sous nos pas ou essaye de nous attirer là où Dieu ne le veut pas, qu'il est doux, reposant et rassurant de pouvoir s'appuyer sur Ses instructions («La loi de l'Eternel est parfaite, restaurant l'âme; les témoignages de l'Eternel sont sûrs, rendant sages les sots. Les ordonnances de l'Eternel sont droites, réjouissant le cœur; le commandement de l'Eternel est pur, illuminant les yeux. La crainte de l'Eternel est pure, subsistant pour toujours; les jugements de l'Eternel sont la vérité, justes tous ensemble. Ils sont plus précieux que l'or et que beaucoup d'or fin, et plus doux que le miel et que ce qui distille des rayons de miel. Aussi ton serviteur est instruit par eux; il y a un grand salaire à les garder.» Ps 19.7-11, version Darby) et se rappeler de Ses promesses afin de tenir bon, même dans le mauvais jour. (" C'est pourquoi, prenez toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté." Eph 6.13)

Quand l'attaque est là, il est trop tard pour aller fouiller dans son manuel pour trouver la parade! Alors possédons-la d'avance en nous plongeant journellement dans l'étude des Ecritures pour savoir ce qu'elles disent plutôt que ce qu'elles me disent...

4) Illustration

Ces situations scabreuses peuvent s'illustrer dans d'autres domaines, par exemple celui de la conduite automobile, où il vaut mieux avoir appris à réagir correctement aux dérapages avant d'être confronté sur nos routes enneigées à une telle situation. Là, pas le temps de réfléchir à ce qu'il faut faire. Ce sont les réflexes appris et maîtrisés qui peuvent nous sortir du problème.

b) Se reposer sur l'instruction

Après avoir vu pourquoi il fallait s'attacher à l'instruction, nous allons regarder comment cette même instruction peut/doit nous servir de fondement.

Contexte

Le verset 19 "Afin que ta confiance repose sur l'Eternel, Je veux t'instruire aujourd'hui, oui, toi." est le «centre névralgique» de notre passage. Il y est question de la base, du fondement recherché. Le mot «confiance» dans l'Ancien Testament trouve son pendant dans le Nouveau Testament avec «foi» et «croire». «Ainsi la foi vient de que l'on entend, et ce que l'on entend vient de la parole de Christ.» Ro 10.17

Texte

1) L'action

L'idée d'instruire est celle de faire parvenir à la connaissance, en exposant ce qui est vrai. Cela montre aussi que ce n'est pas inné, automatique.

Il est aussi question «d'aujourd'hui», pas de «demain». Et tant que nous pouvons dire «aujourd'hui», ce verset nous concerne directement, aujourd'hui ! Il n'est pas non plus dit «hier», car nous ne pouvons nous suffire du passé, des heures glorieuses d'autrefois et de notre savoir mis en hibernation. Dans le domaine de la foi, celui qui n'avance pas, recule!

Finalement il y a «toi», c'est-à-dire moi, chacun d'entre-nous. Nul ne peut s'exclure en prétextant un handicap (ou une supériorité) quelconque!

2) La motivation

Le but voulu est que la base de notre foi soit en l'Eternel et en nul autre. Car il n'y a qu'un seul Dieu. («Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme, ...» 1Ti 2.5; et aussi «Tu crois qu'il y a un seul Dieu, tu fais bien; les démons le croient aussi, et ils tremblent.» Jc 2.19)

En se référant à la vie de Salomon, nous réalisons combien il a lui-même mis en oubli cette instruction et son cœur s'est détourné vers d'autres appuis, qui se sont révélés être, non des châteaux en Espagne (ou en Egypte), mais bien des châteaux de sable.

3) L'application

Ce que nous avons a retirer de ce passage nous concerne tous. Car Dieu veut, encore aujourd'hui, nous enseigner, tous. La question est: le voulons-nous?

Nous devons aussi nous demander: Sur quelle base est-ce que j'ai construit? Pensez un peu à la parabole des deux maisons: «Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur! n'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait 1a volonté de mon Père qui est dans les cieux. [Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n'avons-nous pas prophétisé par ton nom? n'avons-nous pas chassé des démons par ton nom? et n'avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom? Alors je leur dirai ouvertement: Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquité.] C'est pourquoi, quiconque entend ces paroles que je dis et les met en pratique, sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc. La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont jetés contre cette maison : elle n'est point tombée, parce qu'elle était fondée sur le roc. Mais quiconque entend ces paroles que je dis, et ne les met pas en pratique, sera semblable à un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable. La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et ont battu cette maison: elle est tombée, et sa ruine a été grande.» Mt 7.21-27

Y a-t-il quelqu'un ce matin qui n'aurait encore jamais réfléchi sur quelle base il vivait sa vie? Peut être parce que né dans une famille chrétienne, ou du moins une société dite chrétienne, il se croit du "bon côté"; ou alors parce qu'il n'a rien à se reprocher, ni meurtre, ni vol, ni mensonge, ni.... et croit être «bien»?

Déjà dans l'Ancien Testament, Dieu réprouvait une telle attitude: «Ainsi parle l'Eternel, Maudit soit l'homme qui se confie dans l'homme, Qui prend la chair pour appui, Et qui détourne son coeur de l'Eternel ! Il est comme un misérable dans le désert, Et il ne voit point arriver le bonheur; Il habite les lieux brûlés du désert, une terre salée et sans habitants. Béni soit l'homme qui se confie dans l'Eternel, et dont l'Eternel est l'espérance! Il est comme un arbre planté près des eaux, et qui étend ses racines vers le courant; il n'aperçoit point la chaleur quand elle vient, et son feuillage reste vert; dans l'année de la sécheresse, il n'a point de crainte, et il ne cesse de porter du fruit.» Jér 17.5-8

Alors sachez que tous ceux qui prennent pied sur un autre fondement que Christ seront confus au jour du jugement. Pourquoi? me demanderez-vous. Par incrédulité.
Il se peut que vous ayez déjà entendu, ou même que vous connaissiez par cœur le verset de Jean 3:16, mais connaissez-vous le verset 36 du même chapitre? «Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui.» (version NEG)

D'un côté il y a «croire», de l'autre «ne pas croire», (d'autres versions disent «refuser de croire»,"désobéir" ou encore "résister") au Fils. Pas de milieu!

4) L'illustration

Paul utilisera aussi l'image de la construction et du fondement en écrivant aux Corinthiens. Voici ce qu'il leur enseignait par rapport à la construction de l'Eglise: «Car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, savoir Jésus-Christ.» 1Cor 3.11 .Cela a le mérite d'être clair....

Ainsi, aujourd'hui encore, Dieu donne la possibilité à chaque être humain de se repentir et de le saisir comme rocher, comme un naufragé qui s'agripperait pour ne pas être emporté par le tourbillon destructeur.

c) Transmettre l'instruction

Après avoir vu pourquoi il fallait s'attacher à l'instruction, puis la prendre comme fondement, nous allons considérer que nous ne sommes pas seuls et que d'autres ont besoins de ces informations.

Contexte

N'ai-je pas déjà pour toi mis par écrit des conseils et des réflexions, pour t'enseigner des choses sûres, des paroles vraies, afin que tu répondes par des paroles vraies à celui qui t'envoie?

Le verset 20 présente une difficulté de traduction. Le mot hébreu traduit ici par "déjà" peut avoir le sens d'autrefois, depuis longtemps; mais il provient d'une racine exprimant l'idée de «trois» ou «triple». D'où des textes comme :
«N'ai-je pas déjà pour toi mis par écrit des conseils et des réflexions...» (NEG)
«J'ai écrit pour toi une trentaine de conseils et de réflexions...» (BFC)
«Ne t'ai-je pas écrit des choses excellentes en conseils et en connaissance...» (DRB)
«N'ai-je pas écrit pour toi trente chapitres de conseils et de science...» (JER)
«Voici que j'ai écrit à ton intention trente maximes en matière de conseil et de savoir...» (TOB)
«Ne t'ai-je pas écrit trois fois des conseils et des réflexions...» (COL)
"Habe ich dir nicht Vortreffliches geschrieben mit Ratschlägen und Lehren, ... " (SCH)
"Have I not written to you excellent things of counsels and knowledge ... " (NKJV)

Sur l'idée de «trois» plusieurs opinions ont été données. Par exemple que c'était ici la 3e partie du livre des Proverbes. Ou encore qu'il était fait référence aux 3 grandes divisions de l'Ancien Testament, le Pentateuque, les Prophètes et les Ecrits saints. On a parfois avancé l'idée des trois livres de Salomon: Les Proverbes, l'Ecclésiaste et le Cantique des cantiques.

Pour «trente», il est plus difficile de savoir exactement à quoi cela pourrait faire référence.

Personnellement je retiendrai plutôt l'idée de «depuis longtemps» qui forme une antithèse avec le «aujourd'hui» du verset précédent. Elle montrerait la toujours actualité d'un texte écrit et donné une fois pour toutes.

Texte

1) L'action

Les instructions ont été mise par écrit, par sécurité, pour prouver l'authenticité. Elles l'ont été pour toi, pour moi, pour chacun d'entre-nous. Ainsi laissées à la postérité, Dieu nous lègue une source d'instructions objectives, non sujettes à 1a subjectivité du discours humain, ou de la variation de la compréhension.

Il est question dans ce passage de répondre à «celui qui t'a envoyé». Un exemple biblique est celui relaté en Luc 7.20-23, «Arrivés auprès de Jésus, ils dirent: Jean-Baptiste nous a envoyé vers toi, pour dire: Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre? A l'heure même, Jésus guérit plusieurs personnes de maladies, d'infirmités, et d'esprits malins, et il rendit la vue à plusieurs aveugles. Et il leur répondit: Allez rapporter à Jean ce que vous avez vu et entendu: les aveugles voient, les morts ressuscitent, la bonne nouvelle est annoncée aux pauvres. Heureux celui pour qui je ne serai pas une occasion de chute ! »
Aux côtés de la Parole faite chair, la Parole faite Ecritures nous révèle Le Véritable et La Vérité.

2) La motivation (1)

Nous revenons ici au témoignage. Avec la Parole écrite, nous avons un outil objectif qui nous relate comment nous devons vivre. Nous possédons donc une base de travail avec ceux qui nous interrogent et qui sont réellement intéressés.

3) La motivation (2)

Mais pour boucler la boucle et revenir au premier point, c'est aussi une arme face au tentateur. Souvenons-nous de comment Jésus résista au diable dans le désert: «Jésus, rempli du Saint- Esprit, revint du Jourdain, et il fut conduit par l'Esprit dans le désert, où il fut tenté par le diable pendant quarante jours. Il ne mangea rien durant ces jours-là, et, après qu'ils furent écoulés, il eut faim. Le diable lui dit, Si tu es Fils de Dieu, ordonne à cette pierre qu' elle devienne du pain. Jésus lui répondit, il est écrit, L'Homme ne vivra pas de pain seulement. Le diable, l'ayant élevé, lui montra en un instant tous les royaumes de la terre, et lui dit, je te donnerai toute cette puissance, et la gloire de ces royaumes; car elle m'a été donnée, et je la donne à qui je veux. Si donc tu m'adores, elle sera toute à toi. Jésus lui répondit, il est écrit, Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul. Le diable le conduisit encore à Jérusalem, le plaça sur le haut du temple, et lui dit, si tu es Fils de Dieu, jette-toi d'ici en bas; car il est écrit, Il donnera des ordres à ses anges à ton sujet, afin qu'ils te gardent; et, Ils te porteront sur les mains, de peur que ton pied ne heurte contre une pierre. Jésus lui répondit, il est dit, Tu ne tenteras point le Seigneur, ton Dieu. Après l'avoir tenté de toutes ces manières, le diable s'éloigna de lui jusqu'à un moment favorable.» Lc 4.1-13

Jésus répond en se basant sur la Parole même, Sa Parole, celle de Dieu. Et Satan essaie d'employer le même argument, mais menteur de nature il «oublie» une partie du verset de même que la suite du verset: «Car il ordonnera à ses anges de te garder dans toutes tes voies; ils te porteront sur les mains, De peur que ton pied ne heurte contre une pierre. Tu marcheras sur le lion et sur l'aspic, Tu fouleras le lionceau et le dragon. Puisqu'il m'aime, je le délivrerai; Je le protégerai, puisqu'il connaît mon nom. Il m'invoquera, et je lui répondrai; Je serai avec lui dans la détresse, Je le délivrerai et je le glorifierai. Je le rassasierai de longs jours, Et je lui ferai voir mon salut.» Ps 91.11- 16

4) Les applications

Puisque la Parole nous donne des certitudes, vraies, ne nous laissons pas berner et examinons à la manière des Béréens si ce qui est dit est réellement vrai, et sachons répondre avec La Vérité. Alors lorsque quelqu'un vous posera une question sur votre religion, votre foi, la Bible, etc., ne fuyez pas! Pourquoi ne pas saisir alors l'occasion et leur proposer de commencer à étudier ce livre ensemble, autour d'une tasse de café par exemple? La communication de l'Evangile ce n'est pas que dans des campagnes organisées ou du haut de la chaire, c'est partout, en tout temps, en toutes situation, avec nos moyens et surtout Sa Parole que nous devons de mieux en mieux apprendre à comprendre et utiliser.

5) L'illustration

J'en reviens à mon mode d'emploi. A force de l'utiliser, d'avoir cherché à comprendre ce que son auteur voulait dire, vous le maîtriserez de mieux en mieux et même si certains aspects semblent obscurs vous ferez confiance au constructeur. Tout heureux, vous serez également capables de l'expliquer à votre voisin qui sera venu requérir vos lumières...

3) Conclusion

Que retenir de cette étude ?

«Or, tout ce qui a été écrit d'avance l'a été pour notre instruction, afin que, par la patience, et par la consolation que donnent les Ecritures, nous possédions l'espérance...» Ro 15.4
«Ces choses leur sont arrivées pour servir d'exemples, et elles ont été écrites pour notre instruction, à nous qui sommes parvenus à la fin des siècles...» 1Cor 10.11
«Prêche la Parole, insiste en toute occasion, favorable ou non, reprends, censure, exhorte, avec toute douceur et en instruisant.» 2Ti 4,2

J'ai choisi ce texte avec l'objectif de vous sensibiliser à la nécessité de s'instruire journellement dans la Parole de Dieu, mais aussi de savoir le faire avec sagesse et d'avoir comme finalité, non seulement notre piété et notre sanctification, mais aussi l'instruction de ceux qui ne connaissent pas ou n'ont pas saisi correctement l'instruction divine.

Patrick Luthert

 

 

 


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
tampon 5x5 gris