faq questions réponses nous sommes à votre écoute w

 

Comment comprendre que Satan est lié ?
d’après Marc 3.27 et Apocalypse 20.1-10

Question:

Lors d’un cours biblique nous avons étudié l’évangile selon Marc, chapitres 2 et 3.
Ce qui me tracasse c’est le chapitre 3, verset 27:
«Si donc Satan se révolte contre lui-même, il est divisé, et il ne peut subsister, mais c'en est fait de lui. Personne ne peut entrer dans la maison d'un homme fort et piller ses biens, sans avoir auparavant lié cet homme fort; alors il pillera sa maison.» Marc 3.26-27
Notre pasteur nous a expliqué que ce verset nous annonce que Satan était déjà lié. Cela voudrait donc dire que si les hommes sont toujours aussi mauvais c'est uniquement à cause du péché. De ce fait, je ne comprends plus dans l'Apocalypse le chapitre 20 et les versets 1 à 10. Je souhaiterais avoir votre avis. Vous serait-t-il possible de m'éclairer ?
Je vous remercie de votre réponse.

faq 318 - Comment comprendre que Satan est lié ? d’après Marc 3.27 et Apocalypse 20.1-10 ?

Réponse:

Satan est-il lié ?

La question est importante… et débattue depuis des siècles. Voici ce qu’écrit un commentateur à propos du texte en Apocalypse 20:

«Le chapitre 20 de l'Apocalypse est un véritable champ de bataille d'interprétations conflictuelles. L'absence de tout consensus sur la signification de ce passage donne un témoignage éloquent des difficultés qui assaillent celui qui en fait l'objet de son étude». (Cité par A. Kuen, «Encyclopédie des difficultés bibliques», Emmaüs, 2005, p. 319) 

Je vous propose donc quelques pistes de réflexion, ma manière de comprendre ce texte, tout en sachant que d’autres interprétations existent et sont possibles. Une des difficultés provient du fait que l’Apocalypse est une vision. Ce livre décrit des réalités de manière imagée et symbolique. Nous devons donc interpréter ce qui est vu et décrit par l’apôtre Jean, son auteur. Cette interprétation ne fait pas l’unanimité mais n’empêche pas d’avoir confiance dans la souveraineté de Dieu pour accomplir Son plan.
 
1) Apocalypse 20.3: Satan ne peut plus séduire les nations. A partir de la venue de Jésus dans le monde et encore plus nettement à partir de la Pentecôte, les nations ont été largement touchées par l’Évangile. Alors que dans l’Ancien Testament, très peu de personnes non-juives se tournaient vers Dieu, toutes les nations sont concernées par la mission (Mt 28.19; Ac 1.8), ce qui accomplit la promesse faite à Abraham (Gn 12.3).
Alors que Satan pouvait séduire les nations avant la venue de Jésus et sa victoire à la croix, il ne peut empêcher que l’Évangile se répande parmi toutes les nations.
 
Il semble donc que cet enseignement en Apocalypse 20 évoque les grands progrès de l'Évangile partout dans le monde. Même si le diable est encore à l’œuvre (Apocalypse 12-13), il est nettement entravé dans son action séductrice envers les nations. Ces deux faits expliquent à la fois les immenses progrès de l’Évangile depuis 2000 ans… mais aussi les difficultés qui restent, malgré tout, puisque seule une minorité de personnes se tourne vers Dieu.
 
2) Le texte de Marc 3.27 va bien dans ce sens et montre que Christ peut «piller sa maison», c’est-à-dire dans le langage de la parabole, que le diable ne peut empêcher des personnes sur qui il avait un pouvoir (Hé 2.14-15) de se tourner vers Dieu.
 
3) La victoire de Christ sur le diable montre aussi que le croyant peut résister aux attaques démoniaques en se réfugiant sous l’autorité de Christ (Jc 4.6; 1 Pi 5.8-9; Ep 6.10-20). Le diable ne peut plus empêcher les nations d’être touchées par le message de l'Évangile et de nombreuses conversions, mais il agit encore dans d’autres domaines.
 
Il tire notamment parti de nos faiblesses et de nos péchés pour nous faire chuter: colère non maîtrisée (Ep 4.26), sexualité (1 Co 7.5). Jacques nous rappelle que c’est notre propre convoitise qui nous séduit premièrement (Jc 1.14-15). Nous n’avons donc, en effet, pas besoin du diable pour pécher, d’autant que ce dernier est vaincu par Christ (Col 2.14-15). Il reste néanmoins actif et cherche à tirer parti de nos faiblesses et de nos convoitises pour nous entraîner dans le péché. C’est aussi pour cela que nous sommes appelés à résister au diable, non pas en l’affrontant directement ou en allant confronter le diable et les démons, mais en nous réfugiant en Christ et en nous plaçant sous sa protection.
 
4) Retour à Apocalypse 20. Ma compréhension me pousse à interpréter ce passage de la manière suivante:
Le diable est lié, limité dans son action, ce qui permet l’évangélisation du monde. A la fin des temps, le diable sera relâché. On peut donc s’attendre à un temps très difficile de persécutions contre l'Église, dans ce qui pourrait être une grande oppression mondiale contre l’Église et les croyants. Mais très vite, Jésus-Christ interviendra pour mettre fin à cette grande persécution et pour établir son Royaume éternel sur la Terre renouvelée.
 
Ces textes montrent donc les faits suivants :

  • La victoire de Christ sur le diable permet que de nombreuses personnes, de tous les peuples, de toutes les nations, se tournent vers Dieu.
  • Marche quotidienne du chrétien en plusieurs domaines bien spécifiques.
  • Le croyant est aussi appelé à résister au diable en se soumettant à Christ. 
  • Le relâchement de la fin des temps sera terrible mais de courte durée avant la victoire finale de Christ.

J’espère que ces éléments vous aideront un peu à propos de ces textes difficiles. 

Olivier,
pour le team bible-ouverte.ch


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
tampon 5x5 gris