pensees du mois ligne w

 

Pensée du mois • novembre 2018

L’incohérence… 

L'incohérence... - pensée du mois - novembre 2018

Moi je veux tout et son contraire, je veux être ici et ailleurs…
- FLORENT PAGNY

Nous vous avons joué de la flûte et vous n’avez pas dansé ; nous avons entonné des chants funèbres et vous n’avez pas pleuré.
- LUC 7.32

Si des petits hommes verts, perchés sur une planète inconnue nous observent, nous étudient et essaient de comprendre comment fonctionnent les humains, ils doivent être bien déroutés. Un mot semble caractériser notre comportement: l’incohérence.

Nous voulons la paix dans le monde mais nous sommes pour la vente d’armes qui équilibre notre économie ; nous désirons respecter la planète mais nous empilons les kilomètres seuls dans d’énormes véhicules polluants ; nous dénonçons les délocalisations mais cherchons les prix les plus bas même si les articles que nous choisissons viennent de l’autre bout du monde. Nous défendons l’égalité des droits entre les hommes et les femmes mais, si nous sommes des mâles, nous ne sommes pas dérangés d’être payés plus pour un travail identique ; nous détestons le racisme mais ne voudrions surtout pas louer notre maison à des étrangers. Ces incohérences s’appliquent à tous les domaines de nos vies. Nous nous déclarons non-croyants mais désirons absolument nous marier dans une église et faire baptiser nos enfants. Nous aimons répéter que la famille est plus importante que tout, mais nous la faisons sans cesse passer après nos carrières, nos ambitions, notre confort personnel…

Il serait facile de continuer cette triste énumération de nos inconséquences intellectuelles, pratiques, émotionnelles et spirituelles.
Les croyants convaincus n’échappent pas à cette règle. Nous disons dans nos prières, affirmons haut et fort que Dieu doit avoir la première place, mais il n’a aucun droit sur nos agendas et nos priorités. Nous chantons avec entrain « un jour auprès de toi vaut mieux que mille ailleurs… » mais il nous est pénible et souvent impossible de trouver cinq minutes pour passer du temps avec lui. Nous répétons à l’envi que notre foi ne repose que sur les Écritures mais nous ne sommes pas intéressés de les connaître, de les méditer, d’y réfléchir et encore moins de les laisser diriger nos vies. Nous aimons l’idée que l’Église est une famille spirituelle, pourtant nous ne voulons avoir aucun engagement, aucune responsabilité envers cette famille.
Il serait cependant essentiel que nous comprenions que ces innombrables incohérences ont des conséquences et que nous les payons au prix fort. Nous sommes morcelés, écartelés, éparpillés, tiraillés, nous vivons sans paix intérieure, sans satisfaction profonde, sans unité dans nos vies… et pour fuir le mal-être que cela produit, nous plongeons plus intensément dans nos incohérences et nos contradictions.

La solution ne se trouve absolument pas dans une tentative ascétique et vouée à l’échec de se fixer des lois strictes dans tous les domaines pour essayer de briser ce cercle vicieux qui nous détruit. Je n’ai pas non plus une recette magique en huit ou dix points pour vous proposer d’en sortir. Simplement quelques pistes à explorer et à adapter à votre propre vie.

– Vivre de convictions plutôt que d’opinions héritées de-ci de-là, au gré des médias, réseaux sociaux ou autres bavardages sans substance. Sachons les forger nous-mêmes, mais sachons tout autant les remettre au feu du creuset pour les ajuster ou les corriger.

– Apprenons à détruire les cloisons entre les différents domaines de nos existences; nous n’avons qu’une vie, ce qui n’est pas acceptable à la maison ne l’est pas au travail, ce qui n’est pas correct lorsque je suis avec ma famille spirituelle ne l’est pas non plus dans un autre contexte. Unifier et harmoniser nos convictions afin qu’elles s’appliquent partout et tout le temps.

– Fuir les compromis. Chaque doigt donné nous coûtera, tôt ou tard, une main… il est impossible de fuir les créanciers dans ce domaine.

– Puis, sans fatalisme, accepter dans une certaine mesure que nous sommes des êtres incohérents, qui voulons toujours tout et son contraire, et ne pas nous condamner, mais rechercher la présence et l’intimité de celui qui nous a promis que ses paroles de vérité sont les seules qui apportent cohérence et liberté.

En espérant que ces lignes ne seront pas pour vous un charabia incohérent… 

Philip

© Tous droits réservés.
Philip Ribe: www.philip-ribe.com

 

Être ou ne pas être...

Janvier

Intimité

Février

On est de son enfance...

Mars

Le

Avril

Aimer ou posseder... les verbes ennemis

Mai

Perdre ou trouver son âme

Juin

Le face à face

Juillet

La vie éternelle

Août

Je voulais marcher

Septembre

Horizontal vertical paralleles

Octobre

L'Incoherence...

Novembre


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
tampon 5x5 gris