accueil ligne w

  Imprimer E-mail

Le point de vue biblique
DEUX THÉORIES

L’article de la semaine dernière portait sur la mondialisation. Si ce projet de gouvernement mondial paraît tout à fait nouveau pour le commun des mortels, la Bible nous apprend par quelques prophètes de l’Ancien Testament, qu’il était prévu depuis pas moins de 2500 ans. Je mentionne ce fait afin de démontrer que la Bible, si contestée soit-elle, nous étonne toujours par son contenu qui dicte à l’avance les grands enjeux mondiaux.

L’origine de la vie

Cette semaine, nous parlerons des bouleversements que le premier déchiffrage du génome humain amène dans le monde scientifique. Dans plusieurs des articles que j’ai écrits, il y a quelques années, j’ai souvent déclaré que je ne croyais pas que la théorie de l’évolution puisse expliquer les origines de la vie. Je suis créationniste, car je crois que l’univers est le fruit d’un être intelligent qui a créé la matière et les lois qui régissent son organisation. Comme je l’ai déjà mentionné aussi, il existe de plus en plus de scientifiques reconnus qui rejettent la thèse de l’évolution de Darwin parce qu’elle ne tient tout simplement plus la route sur le plan scientifique. De nombreux ouvrages sont édités chaque année aux États-Unis à ce sujet. Mais nous vivons dans la francophonie et la plupart de nos universitaires sont résolument évolutionnistes. En conséquence de quoi nos journaux et revues de vulgarisation scientifique traitent toujours leurs sujets en fonction de la théorie de l’évolution.

Le génome humain

Depuis quelque temps, certains articles commencent à montrer le revers de la médaille évolutionniste. Dans la revue Québec Science du mois de mai 2001, à la page 11, il est question de la révolution que provoque le déchiffrage du génome humain. Cet article nous apprend notamment que les mutations génétiques ne sont pas responsables des changements biologiques. Voici comment deux chercheurs français, cités dans l’article, s’expliquent: "l’évolution des espèces ne peut pas être expliquée par les mutations parce que les changements dans la séquence des gènes sont insignifiants."

"Au commencement Dieu…"

Alors que la Parole de Dieu affirme que l’univers est une création, le monde scientifique moderne croit plutôt que tout ce qui existe est le fruit du hasard. Bien des hommes de science ont couvert de ridicule ceux qui croient à la création sous prétexte que cette croyance n’a rien de scientifique puisqu’elle découle de convictions religieuses. Il est vrai qu’ainsi présenté, le créationnisme ne semble pas être une option très sérieuse. Mais qu’en est-il de la théorie de l’évolution qu’on fait reposer sur le hasard? Le plus sérieusement du monde, on déclare que le hasard et la nécessité sont responsables du développement des espèces vivantes. Sur le plan de la logique, cette théorie ne tient pas plus que le créationnisme. Si elle est devenue si populaire, c’est tout simplement par mimétisme. Autrement dit, si tout le monde y croit, ça doit donc être vrai.

Le créationnisme?

Bien entendu, ces récentes découvertes ne ramèneront pas la thèse créationniste à l’avant plan du monde scientifique. En tant que créationnistes, il faut admettre que notre croyance ne répond pas à toutes les questions existentielles. Plusieurs scientifiques qui rejettent la doctrine de l’évolution ne sont pas pour autant créationnistes. Mais à tout le moins, le débat, lui, redevient un peu plus sain.

Je poursuivrai sur ce sujet la semaine prochaine.

Réal Gaudreault, pasteur de l’Assemblée Chrétienne La Bible Parle Saguenay

 


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
tampon 5x5 gris