bible-ouverte - accueil ligne

  Imprimer E-mail

Le point de vue biblique
LA PESTE NOIRE

Parmi toutes les grandes calamités qui ont frappé l’Humanité, nulle n’est encore comparable à la peste noire qui décima une partie de la population de l’Europe durant le Moyen Âge. Certains pays ont perdu jusqu’au tiers de leur population en quelques années. Pourtant, la solution à ce terrible mal se trouvait dans la Bible, plus précisément dans l’Ancien Testament. De plus, l’Europe était une nation chrétienne en possession de la Bible.

La superstition

Un des grands égarements humains est bien sûr la superstition. Depuis les temps les plus reculés, l’homme explique ses malheurs en les imputant à des esprits maléfiques. Du temps de la grande peste en Europe, parce que le clergé officiel défendait aux gens de lire la Bible, la solution à cet horrible fléau est demeurée inconnue. On préférait croire les superstitions en vogue à l’époque plutôt que la Parole de Dieu qui enseignait exactement ce qu’il fallait faire en cas de peste. Contrairement à ce que bien des gens pensent, la Bible n’entretient pas de superstitions: elle les détruit.

Lévitique 13-14

Ces textes de l’Ancien Testament, trop longs pour être cités ici, examinent les différents cas de lèpres et de maladies infectieuses. Les Juifs savaient parfaitement quoi faire en cas de peste, car 2500 ans avant que la peste frappe l’Europe, la Bible enseignait déjà comment la traiter. L’Europe a donc vu périr une grande partie de sa population par simple ignorance.

Ferrara en Italie (1386)

Alors que la peste faisait des ravages importants dans cette ville italienne, pourquoi les Juifs qui y vivaient furent-ils accusés d’être la cause de ce fléau? Simplement parce que la population juive n’était presque pas touchée par cette maladie, on a cru que les Juifs empoisonnaient leurs concitoyens. Une grande persécution s’éleva dans cette ville où on pensait régler le problème en tuant les Israéliens. Mais voilà que le rabbin de la communauté juive de cette ville, qui était aussi médecin, mit sur pied, avec l’aide d’un chrétien, un programme pour contrecarrer la maladie. Ils se servirent, bien entendu, des textes bibliques comme point de départ.

Deux moyens efficaces

Ensemble, ces deux hommes découvrirent que les Juifs faisaient deux actions que les Italiens omettaient. D’abord, ils se lavaient les mains avant de manger puis ils isolaient de leur population toute personne atteinte de la peste pour une période allant jusqu‘à quarante jours. En réalité, les Juifs ne faisaient que mettre en application une règle de l’Ancien Testament touchant les cas de maladies infectieuses. Lorsqu’on commença à appliquer cette même règle aux gens de Ferrara, on régla définitivement le problème. C’est de là que nous vient le principe de la quarantaine.

Une solution biblique

Cette histoire aide à démontrer que la Bible n’est pas un livre rempli de fables antiques sans intérêt comme plusieurs le croient. Bien loin d’entretenir la superstition, elle cherche davantage à établir la vérité en amenant des solutions efficaces.

Des millions de vies auraient pu être sauvées si on n’avait pas caché la Parole de Dieu aux nations européennes.

Réal Gaudreault, pasteur de l’Assemblée Chrétienne La Bible Parle, Saguenay.

 


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
tampon 5x5 gris