accueil hiver ligne  bible-ouverte

  Imprimer E-mail

Le point de vue biblique
CE QUE DIEU A PROMIS…

Les promesses dont Dieu a rempli sa Parole constituent une richesse extraordinaire pour les chrétiens. Principalement, leur fonction est de rassurer l’homme en lui démontrant l’amour que Dieu lui porte. Or, tout le problème réside précisément là: même si nous pensons savoir que Dieu nous aime, dans notre for intérieur, nous croyons le contraire.

Relation brisée

Tous autant que nous sommes, il nous est déjà arrivé de vivre des ruptures relationnelles avec des êtres chers. Qu’il s’agisse de parents ou d’amis proches, l’émotion est toujours la même: la peur de ne plus être aimé ou, simplement, la crainte du rejet. Comme il s’avère difficile ensuite de faire face à ces personnes! Comment pourrions-nous mesurer d’avance si elles ont ou non de bonnes dispositions à notre égard? La très grande majorité des croyants vit quotidiennement le même phénomène avec Dieu. Étant pleinement conscients de leurs faiblesses devant un Dieu trois fois saint, ils craignent les effets dévastateurs du jugement divin.

Les promesses à la rescousse

Voilà pourquoi les promesses que Dieu nous a données sont si importantes. Elles veulent contrecarrer nos impressions négatives et nous rappeler qu’au-delà de toutes nos misères humaines, Dieu ne se lasse pas de nous aimer. Tel un père qui aime son fils, même si celui-ci est rebel, Dieu nous aime et ne cessera jamais de nous aimer. Bien entendu, Il nous corrigera à l’occasion, mais jamais son amour pour nous ne s’altérera. Mieux qu’un père aimant, Dieu nous aime d’un amour éternel.

Ésaïe 54:7-10

"Quelques instants je t’avais abandonnée, mais avec une grande affection je t’accueillerai; dans un instant de colère, je t’avais un moment dérobé ma face, mais avec un amour éternel j’aurai compassion de toi, dit ton rédempteur, l’Éternel. Il en sera pour moi comme des eaux de Noé: j’avais juré que les eaux de Noé ne se répandraient plus sur la terre; je jure de même de ne plus m’irriter contre toi et de ne plus te menacer. Quand les montagnes s’éloigneraient, quand les collines chancelleraient, mon amour ne s’éloignera point de toi, et mon alliance de paix ne chancellera point, dit l’Éternel, qui a compassion de toi."

Bannir la crainte

Le christianisme a trop souvent cru que la meilleure façon d’attirer les gens à Jésus était de leur faire connaître d’abord la malédiction qui sera manifestée dans les grands jugements de Dieu. Ils ont utilisé l’arme de la crainte pour ensuite inviter les gens à se réconcilier avec Dieu. Il est vrai que les jugements à venir sont des faits indéniables; mais il ne faut pas oublier avant tout que Dieu aime l’homme. Les Écritures nous démontrent que nous ne devrions pas considérer Dieu premièrement sous le rapport du jugement.

1 Jean 4:17-18

"Tel il est, tels nous sommes aussi dans ce monde: c’est en cela que l’amour est parfait en nous, afin que nous ayons de l’assurance au jour du jugement. La crainte n’est pas dans l’amour, mais l’amour parfait bannit la crainte; car la crainte suppose un châtiment, et celui qui craint n’est pas parfait dans l’amour."

Réal Gaudreault, pasteur de l’Assemblée Chrétienne La Bible Parle, Saguenay.

 


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
tampon 5x5 gris