accueil hiver ligne  bible-ouverte

  Imprimer E-mail

Le point de vue biblique
«CE QUI EST PARTIEL DISPARAÎTRA»

Dans l’article de la semaine dernière, il était question des dons spirituels qui sont souvent l’objet de divisions entre les églises. La plupart de ces querelles proviennent de la priorité que nous accordons à des choses qui sont en fait très secondaires. Ce n’est pas vraiment la vérité qui est en jeu ici, quoiqu’on en dise, mais l’orgueil qui nous pousse toujours à la compétition. Être les premiers, les meilleurs et les plus grands, voilà le vrai motif caché dans les cœurs.

Au nom de la vérité

Combien de fois ai-je entendu des chrétiens se prononcer contre d’autres chrétiens au nom de la vérité. Le discours est toujours le même; on voit de l’impureté ou de l’orgueil chez ceux-ci alors qu’on observe plutôt des erreurs doctrinales chez ceux-là. Toujours ce même verbiage ennuyeux qui entretient les divisions. Pourtant, la Parole de Dieu est très claire à ce sujet: «S’il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes.» (Rom. 12:18) «Ayez du sel en vous-mêmes, et soyez en paix les uns avec les autres.» (Mc 9:50)

Le plus grand…

Comment l’Église de Jésus-Christ peut-elle être à ce point aveugle de la volonté de Dieu concernant cette attitude? Lisons un autre texte de Jésus à ce sujet: «Ils arrivèrent à Capernaüm. Lorsqu’il fut dans la maison, Jésus leur demanda: De quoi discutiez-vous en chemin? Mais ils gardèrent le silence, car en chemin ils avaient discuté entre eux pour savoir qui était le plus grand. Alors il s’assit, appela les douze, et leur dit: Si quelqu’un veut être le premier, il sera le dernier de tous et le serviteur de tous. Et il prit un petit enfant, le plaça au milieu d’eux, et l’ayant pris dans ses bras, il leur dit: Quiconque reçoit en mon nom un de ces petits enfants me reçoit moi-même; et quiconque me reçoit, reçoit non pas moi, mais celui qui m’a envoyé.» (Mc 9:33-37)

Les choses partielles

Comme je le mentionnais plus haut, ceux qui entretiennent les divisions le font toujours au nom de la vérité biblique. Bien entendu, ils se voient eux-mêmes comme les derniers de la race des purs; comme les seuls gardiens de l’orthodoxie. Ils savent bien que la Parole de Dieu les exhorte à un peu plus d’humilité et d’amour pour les autres, mais dans leur cas, se disent-ils, c’est différent: «nous avons vraiment raison et les autres ont vraiment tort.» Pour prouver qu’ils ont raison, ils accuseront les autres d’hérésie et d’infidélité à l’égard de la Parole de Dieu. Ce truc est vieux comme le monde. Mais en réalité, cette manœuvre n’a d’autre but que de justifier leur orgueil spirituel, car rien dans la Parole de Dieu ne permet un tel comportement.

1 Corinthiens 13:8-10

«La charité ne périt jamais. Les prophéties prendront fin, les langues cesseront, la connaissance disparaîtra. Car nous connaissons en partie, et nous prophétisons en partie, mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel disparaîtra.» La plupart des divisions tournent autour de choses que l’apôtre Paul qualifie ici de «partielles». Le discours de Paul est pourtant bien simple, toutes ces choses qui causent des divisions vont de toute façon disparaître alors que la chose essentielle, l’amour, est là pour rester éternellement. À vous de choisir si vous voulez investir votre vie dans ce qui divise ou dans ce qui unit?

L’amour selon Dieu

Dans le même chapitre, il est également dit concernant l’attitude suspicieuse qu’ont certains à l’égard des autres : «La charité est patiente, elle est pleine de bonté; la charité n’est point envieuse; la charité ne se vante point, elle ne s’enfle point d’orgueil, elle ne fait rien de malhonnête, elle ne cherche point son intérêt, elle ne s’irrite point, elle ne soupçonne point le mal…» 1 Corinthiens 13:4-5.

Réal Gaudreault, pasteur de l’Assemblée Chrétienne La Bible Parle, Saguenay.

 


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
tampon 5x5 gris