La douce et inaudible voix des non-évènements

Le silence est la plus douce des musiques...
- Christina Rossetti

Ils demandèrent à Jésus quand viendrait le royaume de Dieu. Il leur répondit: «Le royaume de Dieu ne vient pas de manière à frapper les regards… car voici, le Royaume de Dieu est au milieu de vous…»
- Luc 17:20-21

La douce et inaudible voix des non-évènements

Si vous me connaissez un tant soit peu, vous savez que je n’ai pas pour habitude de me taire ou de faire l’autruche. Ma culture française et mon amour pour tous les « Robin des Bois » m’ont valu - trop souvent -  suffisamment de remarques pour qu’on ne puisse pas m’accuser aujourd’hui de choisir la voie de l’indifférence ou de refuser de voir, par confort, toutes les misères et les vicissitudes du monde.
Cela dit, je voudrais m’arrêter sur le proverbe bien connu: « L’arbre qui tombe fait plus de bruit que la forêt entière qui reste debout ».
C’est pourquoi j’aimerais, dans ces quelques lignes, ignorer volontairement les pandémies, les guerres, l’urgence climatique, et toutes les autres terribles réalités qui nous submergent pour donner un instant la parole à la douce et inaudible voix des non-évènements. C’est-à-dire prendre le temps d’écouter le silence assourdissant de ces innombrables petites choses qui font aussi partie de nos vies et de l’histoire de notre planète, ces mille et un récits que nous n’entendons et n’écoutons plus, assourdis que nous sommes par le vacarme du monde.
- Ces millions d’anonymes qui s’aiment, sans bruit et avec discrétion, se pardonnent, s’acceptent, progressent et continuent ensemble malgré les difficultés.
- Ces troupeaux de parents qui se dévouent, avec cœur et générosité, pour le bien-être de leurs rejetons, donnant avec amour ce qu’ils ont de meilleur et souvent de leur nécessaire pour que leur progéniture vive mieux qu’eux-mêmes.
- Ces foules d’humains qui expérimentent au quotidien la beauté et le réconfort de l’amitié, la valeur d’une oreille attentive et bienveillante, le soutien d’une épaule solide pour s’y appuyer un instant.
- Ces marmailles d’enfants - malgré les écrans et tout le mal que l’on peut dire d’eux - qui rêvent, jouent, s’activent, nous secouent dans nos habitudes, nos encroutements et illuminent nos vies.
- Je pourrais citer aussi la multitude de ceux qui guérissent, qui finalement s’en sortent, ceux qui découvrent la résilience -  physique ou émotionnelle - cette armada de solitaires qui trouvent une nouvelle famille, recomposée peut-être, mais accueillante et nourrissante, la légion transparente des travailleurs honnêtes et motivés qui accomplissent leur tâche avec cœur, passion et intelligence, et puis ceux qui… mais j’arrive au bout de la place disponible pour cet article et je suis persuadé que vous avez compris l’idée. Ne nous laissons pas écraser, dominer, décourager par les mauvaises nouvelles, tristement réelles, mais sachons aussi goûter le beau et le bon qui habite encore notre monde, ces humains capables du pire comme du meilleur.

Et d’ailleurs, n’est-ce pas le propre du Royaume de Dieu de venir sans bruit, sans éclat, avec discrétion et humilité comme un enfant dans la paille d’une grange  ? Ce Royaume caché dans les cœurs qui — par un travail de photosynthèse spirituelle — absorbe la toxicité de notre atmosphère viciée et redonne dans un silence éclatant l’amour, le pardon, la bienveillance. Une émanation silencieuse — sans publicité, sans tapage ou effet d’annonces, sans collectionner les « like » ou les « followers » - mais cependant essentielle pour créer de discrètes ambassades d’En-Haut afin de proposer à tous ceux qui le désirent d’être exfiltrés du Royaume des Ténèbres, vers celui de la Lumière et de l’Amour…1 et tout ça sans faire de bruit.

Il ne me reste plus qu’à me retirer sur la pointe des pieds en murmurant un: « Belles fêtes de fin d’année » dans la glorieuse lumière de Sa présence silencieuse.

Philip

_____________

1 Colossiens 1:12-13

© Tous droits réservés.
Philip Ribe: www.philip-ribe.com

Mai

Mai