bandeau 2photo 900w

Le Saint-Esprit est Dieu

Question:

On ne peut sérieusement prétendre que le Saint-Esprit soit "Dieu", dans le sens que l'on donne à ce mot pour l'Eternel. Jean 16:13 dit: "qu'il ne parlera pas de lui-même", il ne fait donc que transmettre des ordres ou des informations de Dieu, il lui est donc subordonné.

Réponse:

Pour vous répondre le plus clairement possible, voici un extrait de "Esquisse de théologie biblique" de Henry C. Thiessen, éditions Farel et éditions Béthel, pages 103-114: "La nature de Dieu, unité et Trinité". 

Le Saint-Esprit est reconnu comme Dieu

A. Il est une personne

Avant de pouvoir démontrer que le Saint-Esprit est Dieu, il faut d'abord établir qu'il est une personne et non une simple influence ou puissance divine, ce qui sera prouvé par les arguments suivants:

1) Des pronoms personnels sont employés à son sujet. Bien que le terme grec pour esprit soit neutre, Jésus, dans Jn. 14.26 et 16.31s., a employé le pronom démonstratif masculin "il" (celui-là) en parlant du Saint-Esprit.
2) Il est appelé le Consolateur. Ce terme est appliqué aussi bien au Saint-Esprit Jn. 14.16, 26; 15.26; 16.7) qu'à Jésus-Christ Jn. 14.16; 1 Jn. 2.1), et puisqu'il exprime la personnalité lorsqu'il est appliqué à Jésus-Christ, il doit en être de même lorsqu'il est appliqué à l'Esprit.
3) Des caractéristiques personnelles lui sont attribuées. Il a les trois éléments essentiels de la personnalité: l'intelligence (1 Co. 2. 11), le sentiment (Ro. 8.27 ; 15. 30) et la volonté (1 Co. 2.11).
4) Il accomplit des actes personnels. Il régénère Jn. 3.5), enseigne Jn. 14.26), rend témoignage Jn. 15.26), convainc Jn. 16.8-11), conduit dans la vérité Jn. 16.1s), glorifie Jésus-Christ Jn. 16.14), appelle l'homme à servir (Ac. 13.2), parle (Ac. 13.2; Ap. 2.7), dirige les hommes dans leur service (Ac. 16.6s.), intercède (Ro. 8.26), sonde tout (1 Co. 2.10) et opère toutes choses (1 Co. 12. 11).
5) Ses liens avec le Père et le Fils sont ceux d'une personne. C'est le cas dans la formule baptismale (Mt. 28. 19), dans la bénédiction apostolique (2 Co. 13. 13) et dans sa fonction dans l'Église (1 Co. 12.4-6; voir aussi 1 Pi. 1.1s.; Jud. 20s.).
6) Il peut être traité comme une personne. On peut le tenter (Ac. 5.9), lui mentir (Ac. 5.3), l'attrister (Ép. 4.30; És. 63. 10), lui résister (Ac. 7.51), l'insulter (Hé. 10. 29) et le blasphémer (Mt. 12.31s.).
7) Il est distinct de sa propre puissance (Ac. 10.38; Ro. 15.13; 1 Co. 2.4).

Tout cela montre que le Saint-Esprit est une personne et non une simple influence.

B. Il est Dieu

Il n'est cependant pas une simple personne. Il est une personne divine. Cela peut être montré de différentes manières:

1) Des attributs divins lui sont reconnus. Il est éternel (Hé. 9.14), omniscient (1 Co. 2.10s.; Jn. 14.26; 16.12s.), omnipotent (Lu. 1.35) et omniprésent (Ps. 139.7-10).
2) Des oeuvres divines lui sont attribuées, telles la création (Ge. 1.2; Job 3).4; Ps. 104.$0), la régénération Jn. 3.5), l'inspiration des Écritures (2 Pi. 1.21; voir aussi Ac. 1.16; 28.25) et la résurrection des morts (Ro. 8.11).
3) La façon dont il est associé au Père et au Fils prouve non seulement sa personnalité mais aussi sa divinité, comme dans la formule baptismale (Mt. 28.19), la bénédiction apostolique (2 Co. 13.13) et l'administration de l'Église (1 Co. 12.4-6).
4) Les paroles et les oeuvres du Saint-Esprit sont considérées comme les paroles et les oeuvres de Dieu (comparer És. 6.9s. avec Jn. 12.39- 41 et Ac. 28.25-27; Ex. 16.7 avec Ps. 95.8-11; És. 63.9s. avec Hé. 5.7-9; Ge. 1.27 avec Job 33.4).
5) Finalement, il est expressément appelé Dieu (Ac. 5.3s.; 2 Co. 3.17s.). D'autres noms divins lui sont également donnés (comparer Ex. 17.17 avec Hé. 3.7-9; et 2 Ti. 3. 16 avec 2 Pi. 1.21). Toutes ces références prouvent que le Saint-Esprit est Dieu, tout comme le Père et le Fils.
(…)
Le christianisme biblique a toujours défendu la divinité du Saint-Esprit. Le concile de Constantinople (381) affirma cette doctrine, tout comme le concile de Nicée avait clarifié celle de la divinité de Jésus-Christ. Comme Jésus-Christ est le Fils de Dieu, de même l'Esprit est l'Esprit de Dieu.

C. Précisions sur Jean 16:13

Voici exactement ce verset: Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui–même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir.
Cela ne signifie pas qu'il est incapable de donner un message venant de sa Personne (mais la Trinité agit toujours unanimement), mais que dans son rôle de "communicateur" il ne cherche pas à se mettre en avant, mais s'efface devant le message qu'il transmet de la part de la Trinité.

sl&pl

  • vignette-etoile-1-w 

    Jésus dit: "Que votre coeur ne se trouble point. Croyez en Dieu, et croyez en moi. Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n'était pas, je vous l'aurais dit. Je vais vous préparer une place."
    Evangile de Jean 14.1-2 

  • accueil-care-w 

    Les émissions suivantes sont à nouveau disponibles:
    La vie d'Abrahamd'Abraham / de John H. Alexander (21 émissions) / sept. 2014

  • evangile-sans-frontiere-1w
  • evangile-sans-frontiere-2w
  • evangile-sans-frontiere-1w

 

orange-care-w Archives
Signets bo

pink-etoile-2w  … :)