band credo provisoire w

La Cène

1. L'institution de la Cène   
2. La signification de la Cène   
3. Les conditions à remplir pour prendre la Cène   

1. L'institution de la Cène 

Jésus a institué la Cène lors du dernier repas pascal qu'il a célébré avec ses disciples le soir avant sa crucifixion (Mt 26:17-20, Mt 26:26-28; 1 Co 11:23-26). A cette occasion, il a demandé à ses disciples de perpétuer le souvenir de son oeuvre par un double geste: partager un pain et boire à la même coupe.

Le terme Cène vient d'un mot latin qui traduit le grec "deipnon" = repas principal. Le verbe "deipneo' = prendre le repas, se trouve, en rapport avec le dernier repas pascal de Jésus, en Jn 13:2, Jn 13:4; Lu 17:8; Lu 22:20; 1 Co 11:25. Le Nouveau Testament utilise aussi les expressions "repas du Seigneur" (1 Co 11:20), "table du Seigneur" (1 Co 10:21) et "fraction du pain" (Ac 2:42).

Le pain rompu représente le corps de Jésus crucifié (Mt 26:26; cf. Jn 19:18; Jn 6:51; Hé 10:10) et le vin symbolise son sang qui a coulé (Mt 26:28; cf. Jn 19:34; Col 1:20).

(Retour au menu)

2. La signification de la Cène 

En instituant la Cène, Jésus a donné un sens nouveau au repas de la Pâque juive; de plus il a mis en valeur le sens d'autres repas particuliers mentionnés dans l'Ecriture: repas d'alliance et festin des noces de l'Agneau. Ainsi la Cène a plusieurs aspects:

a) Le souvenir du sacrifice de Christ

Pour comprendre ce sens de la Cène, il faut considérer ce que représentait la Pâque juive célébrée chaque année. Celle-ci permettait de conserver le souvenir du jour où les Israélites avaient été protégés de la mort par le sang d'un agneau mis autour des portes de leurs maisons, et ensuite libérés de l'esclavage de l'Egypte ( Référence biblique Ex 12). Le repas de la Pâque, institué par Dieu, commémorait cet événement. A cette occasion, un agneau immaculé était égorgé, rôti tout entier et mangé durant la nuit avec des pains sans levain et des herbes amères ( Référence biblique De 16:1-7). De cette façon, les croyants vivaient à nouveau les événements passés comme s'ils y participaient eux-mêmes.

De même, la Cène conserve le souvenir du sacrifice de Christ dont le sang justifie et protège le croyant (Ro 5:9) et le délivre du péché (Ap 1:5b). Jésus-Christ a été l'Agneau de Dieu qui s'est offert pour le salut du monde (Jn 1:29; 1 Pi 1:18-19). Le repas de la Cène est la commémoration du sacrifice de Christ; il est célébré "en mémoire" de lui (1 Co 11:24-25).

  • evangile-sans-frontiere-1w
  • evangile-sans-frontiere-2w
  • evangile-sans-frontiere-1w

 

orange-care-w Archives
Signets bo

pink-etoile-2w  … :)