Imprimer

Dieu descend

Mais bien sûr, il faudra que notre repas du Réveillon soit meilleur que celui du voisin. Il faudra que le cadeau que j'offre à ma femme soit du plus bel effet, il faudra que la soirée organisée par la compagnie des sapeurs-pompiers dont je fais partie soit un tel succès qu'on en parlera encore dans 6 mois et il faudra que le discours du président de la société, de la commune ou de l'Etat soit plus pompeux que ne fut celui de son prédécesseur qui, l'an dernier, à pareille occasion, avait pourtant si bien parlé. Mais est-ce vraiment cela Noël ?
Si nous jetions un regard au texte biblique pour voir ce que fut le premier Noël, le Noël originel, le vrai ? Marie, une simple jeune fille de Judée, reçoit la visite d'un messager du ciel pour l'informer du plan divin. Il faut que, pour sauver l'homme de la condamnation incontournable où le pousse sa nature portée au mal, Dieu envoie Son Fils sur Terre pour qu’Il devienne homme, souffre comme homme et meurt pour les hommes.

red care w Série: Message de Noël - Emission 6/11 - 21 décembre
  par John H. Alexander

Vous êtes en train d'écouter :
21 déc. - Dieu descend
 

Marie, humble servante du Seigneur

Et Marie doit donner naissance à ce Fils que la vertu du Saint-Esprit va faire naître en elle, malgré sa virginité. Marie aurait pu discuter, s'opposer au message divin, dire que c'est impossible. Au lieu de cela, elle accepte. Elle croit à l’incroyable nouvelle, elle se soumet, répondant à l'ange Gabriel venu du ciel pour la prévenir: «Je suis la servante du Seigneur, qu'il me soit fait selon ta parole».

Et à peine remise de son émotion, elle entonne un cantique, tant son âme est bouleversée par un sentiment d'adoration: «Mon âme exalte le Seigneur et mon esprit se réjouit en Dieu, mon Sauveur, parce qu’Il a jeté les yeux sur la bassesse de Sa servante. Car voici, désormais, toutes les générations me diront bienheureuse parce que le Tout-Puissant a fait pour moi de grandes choses». Vous lirez ces versets dans le premier chapitre de Luc.

La bassesse de sa servante: Marie a pris sa vraie place, la seule qui lui convenait, la seule aussi qui nous convient si nous voulons fêter Noël dans l'esprit du vrai Noël.

Le vrai Noël: Dieu envoit son Fils sur la Terre

Tant que l’homme ou la femme se croit quelqu'un, se prend trop au sérieux et se laisse consumer par l'orgueil de la vie, il ou elle n'a rien compris à Noël. Noël, ce n'est pas l’homme qui monte, c'est Dieu qui descend le plus bas possible pour habiter la bassesse d'une servante entièrement soumise et devenir ensuite le dernier des hommes.

Toutes proportions gardées si, en ce jour, nous reconnaissions que Dieu a jeté sur la bassesse de notre personne un regard d'amour, de réconciliation et de paix, nous serions prêts à rencontrer Jésus, Celui qui s'abaisse jusqu'à nous pour nous rendre heureux. Si Jésus avait voulu naître dans un palais, seuls les rois l'auraient rencontré ! Il a voulu naître dans une étable pour que le plus humble des bergers s'y sente à l'aise. Descendre de notre piédestal, c'est faire un pas vers Celui qui s'est fait humble à Noël. Et la seule vraie joie de Noël, c'est de Le rencontrer, Lui, puisqu'il est descendu assez bas pour que nous puissions Le faire entrer dans notre vie.