Partageons notre pain… 
le pain pour le corps et celui pour le cœur…

C’est la fin de la journée, je marche au milieu de petites parcelles de blé, d’orge, d’épeautre. Les tiges ondulent doucement, bercées par une brise légère. Ces étendues de céréales verdoyantes avec leurs délicates nuances charment mon regard. J’effleure doucement de la main les épis d’orge à longue barbe. Tous les ingrédients pour une promenade apaisante sont réunis, pourtant, malgré la quiétude qui se dégage de ce moment, je suis incapable d’ignorer les pensées pesantes qui montent en moi. Ce soir, ces champs de céréales en herbe me rappellent qu’une grave crise alimentaire menace, plus que jamais, les pays du Sud, les populations les plus vulnérables de notre planète.

Rien de nouveau, me direz-vous, conséquences de l’égoïsme des hommes et de leur désir de domination, guerres et famines accompagnent la marche de l’humanité depuis la nuit des temps. Elles sont de nos jours aggravées par le réchauffement climatique et entraînent des perturbations économiques encore plus fortes que celles que nous avons déjà connues.

Ce texte du livre de l’Apocalypse me vient à l’esprit: « … une mesure de blé coûtera un denier…» Un denier, l’équivalent du salaire d’un journalier…


Nous le savons, les prophéties bibliques annoncent que dans les derniers temps, nourrir sa famille deviendra un véritable défi. C’est déjà ce que vivent au quotidien des millions de personnes sur terre. 

Je poursuis ma méditation dans le Livre des livres et cette fois ce sont les paroles de la Sagesse qui m’interpellent:


– Celui qui retient le blé est maudit du peuple, mais la bénédiction est sur la tête de celui qui le vend.2  

– Si ton ennemi a faim, donne-lui du pain à manger; s’il a soif, donne-lui de l’eau à boire.3
– L’homme dont le regard est bienveillant sera béni, parce qu’il donne de son pain au pauvre.4

Que notre Seigneur nous aide à être attentifs, sensibles aux besoins croissants de ceux qui nous entourent. Qu’Il nous enseigne aussi la bienveillance et la générosité. 
Semons la bonté à tout vent et soyons les témoins, humbles, mais fidèles de la magnifique espérance que nous avons en Christ. 
Sachons aimer en action et en vérité.5


Nos moyens sont minuscules, limités, mais si nous les offrons au Seigneur, Il est capable de les multiplier à l’infini.6

Puissions-nous, par Sa grâce, être ouvriers avec Lui dans Sa moisson.

Franziska

1 Apocalypse 6:6

2 Proverbes 11:26

3 Proverbes 25:21

4 Proverbes 22:9

5 1 Jean 3:18

6 2 Corinthiens 9:10-11

840x60 ligne or w