Une perle dans votre Bible

«Simon, j'ai quelque chose à te dire... Je suis entré dans ta maison, et tu ne m'as point donné d'eau pour laver mes pieds... tu ne m'as point donné de baiser... tu n'as point versé d'huile sur ma têteLuc 7:40, 44-46

Notre Seigneur a voulu faire comprendre quelque chose à Simon, le pharisien. Simon était rempli d'un esprit de supériorité vis-à-vis de cette femme, il était rempli de ses propres pensées, et la femme pécheresse a montré plus de coeur, de respect pour le Seigneur que Simon.
Simon n'avait même pas eu la pensée de s'occuper des besoins de son Maître, ni des simples égards qu'il lui devait. Il avait même manqué de politesse et le Seigneur en avait souffert. Il ne lui avait témoigné aucune douceur, aucun amour, ce que cette femme pécheresse n'avait pas cessé de faire.

Sachons avoir plus d'égards, plus de soins les uns envers les autres. Ne les traitons pas comme des machines, des numéros, des inférieurs! N'est-il pas dit que les membres de son corps doivent prendre soin les uns des autres (1 Corinthiens 12:25)? Soyons délivrés de cet esprit de supériorité, de froideur, de manque d'attention et d'égards envers les plus humbles.

Apprenons de cette femme à qui il a été beaucoup pardonné et qui, par conséquent, voulait beaucoup aimer. Souvenons-nous de tout ce que Dieu nous a pardonné; nous qui lui devons tant, nous devons beaucoup à chacun, beau- coup à nos proches, à nos frères et soeurs dans la foi. N'oublions pas les égards dans la vie tout ordinaire et quotidienne, ce toucher divin dans les relations humaines. «Par amour fraternel, soyez pleins d'affection les uns pour les autres; par honneur, usez de prévenances réciproques.» (Romains 12:10)

«Simon, j'ai quelque chose à te dire...» Le Seigneur a quelque chose à nous dire. Il nous donne l'exemple de cette femme pour que nous le suivions. Il veut parler à nos coeurs. Ecoutons-le!

H.E. Alexander