À quel moment le baptême du Saint-Esprit se produit-il dans la vie du disciple de Jésus-Christ ?

Question:

À quel moment le Saint-Esprit vient-Il vivre en nous ?
Certains prédicateurs disent, même si nous sommes baptisés par immersion (au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit) nous devrions demander à Dieu le Père qu'il nous remplisse de son Esprit Saint, sinon nous n'avons pas le Saint-Esprit en nous. Je ne comprends plus rien.

faq 313 À quel moment le baptême du Saint-Esprit se produit dans la vie du disciple de Jésus-Christ ?

Réponse:

Voici, en peu de lignes, quelques explications bibliques sur ce domaine du Saint-Esprit:

1. Le baptême par immersion, le baptême d’eau, ne transmet pas ni n'accorde en aucun cas le Saint-Esprit.

Selon Matthieu 28.19-20, Jésus-Christ a demandé à Ses disciples d'aller partout annoncer l'Évangile et de baptiser les nouveaux disciples. Ceux-ci sont des êtres humains conscients d'avoir accepté Christ comme leur Sauveur et Seigneur, heureux d'être nés de nouveau et souhaitant démontrer la réalité de leur conversion par le baptême. Ils ont donc déjà reçu le Saint-Esprit.

2. L'être humain est baptisé par le Saint-Esprit lorsqu'il, elle, naît de nouveau.

Jésus exprime clairement que nul(le) ne peut entrer dans le Royaume de Dieu sans être né(e) de nouveau, cf Jean 3.3 et 5-6 «Jésus lui répondit: «En vérité, en vérité, je te le dis, à moins de naître de nouveau, personne ne peut voir le royaume de Dieu.»... Vraiment, je te l’assure, reprit Jésus, à moins de naître d’eau, c’est-à-dire d’Esprit, personne ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui naît d’une naissance naturelle, c’est la vie humaine naturelle. Ce qui naît de l’Esprit est animé par l’Esprit.» Ici, le Seigneur indique de manière évidente que la nouvelle naissance est produite par l'Esprit ! Oui, lors de la nouvelle naissance et donc de sa conversion, la personne est baptisée du Saint-Esprit. Jean 1.12-13 l'exprime aussi précisément: «Certains pourtant l’ont accueilli; ils ont cru en lui. A tous ceux-là, il a accordé le privilège de devenir enfants de Dieu. Ce n’est pas par une naissance naturelle, ni sous l’impulsion d’un désir, ou encore par la volonté d’un homme, qu’ils le sont devenus; mais c’est de Dieu qu’ils sont nés.» Impossible de naître de Dieu sans l’intervention de l’Esprit, sans le baptême de l’Esprit, ainsi parvient l’enfant de Dieu à la vraie Vie.

3. La réception de l'Esprit, le baptême de l'Esprit, est donc indépendant du baptême d'eau.

Romains 8.9 nous dit que «Si quelqu'un n'a pas l'Esprit de Christ, il ne lui appartient pas». Il peut malheureusement arriver que quelqu'un se fasse baptiser par tradition sans réellement être né de nouveau, sans avoir reçu l'Esprit. Dans ce cas, le baptême que cette personne vit est vain et ne revêt aucune signification réelle.
Il arrive aussi que certains enfants de Dieu tardent à demander le baptême par immersion après leur conversion... et cela ne remet pas en cause la présence du Saint-Esprit en eux, ni la réalité de leur salut ni leur identité de disciples. Simplement, il leur faudrait encore obéir à l'ordonnance du Seigneur concernant le baptême d’eau !

4. Enfin, demander au Seigneur qu'Il nous remplisse de Son Esprit n'est surtout pas inutile...

L'apôtre Paul souligne qu'il nous est possible d'attrister le Saint-Esprit, et même le risque existe de l'éteindre... cf Éphésiens 4.30 et 1 Thessaloniciens 5.19. Pour que l'Esprit conduise réellement notre vie, il est nécessaire de Le laisser pleinement régner en nous et pour cela, oui, prier régulièrement le Seigneur qu'Il nous garde dans Sa dépendance et qu'Il nous remplisse de l'Esprit. Et l’apôtre ajoute cette injonction, cet appel aux chrétiens de l’Église de Galatie: «Je vous dis donc ceci: laissez le Saint-Esprit diriger votre vie, et vous n’obéirez pas aux désirs qui animent l’homme livré à lui-même.»

Quel privilège de pouvoir, en tant que disciples de Christ, compter sur le soutien permanent de notre Consolateur et Avocat, le Saint-Esprit !

Pierre-Alain,
Pour le team bible-ouverte.ch