Chrétien et l'hypnose

Question:

Je souhaiterais connaître les recommandations dans la Bible concernant l'hypnose autant sur le fait de la recevoir en tant que patient que de la pratiquer pour aider en toute bienveillance sur la demande d'une personne en respectant ses volontés.

Réponse:

La question est difficile. Je m’inspire, pour cette réponse, d’éléments du pasteur Florent Varak qui s’est documenté et en fait état dans son livre sur la réincarnation.
Je vous propose d’y répondre en plusieurs étapes:

Chretien et l'hypnose - faq 182

1. La Bible mentionne-t-elle l’hypnose ?

La réponse simple et courte est: non ! Il n’existe rien d’explicite dans la Bible directement relié à l’hypnose. Il n’est donc pas possible de formuler un interdit.

2. Deux livres de références qui décrivent l’hypnose

Florent Varak indique deux livres (parmi d’autres) qui décrivent l’hypnose :
- Léon Chertok, «Hypnose et suggestion», PUF, Collection Que sais-je ?
- Georges Lapassade, «Les états modifiés de conscience», PUF.

Lapassade décrit l’hypnose comme un état modifié de la conscience. L’état de la conscience ordinaire est modifié si bien que la personne hypnotisée devient passive et n’est donc plus libre. Toujours selon Lapassade, l’hypnose est un assujettissement de l’hypnotisé par l’hypnotiseur.
La personne hypnotisée réagit alors en fonction de ce que l’hypnotiseur lui fait croire. Il est ainsi facile de manipuler quelqu’un et la mettre sous son contrôle. Certains témoignages (bien que rares) font état de viols subis sous hypnose.
On peut ajouter qu’il n’est pas possible d’être hypnotisé contre son gré. En revanche, une personne hypnotisée une première fois deviendra de plus en plus facilement «hypnotisable» lors de prochaines rencontres.

3. Les données techniques conduisent à la plus grande méfiance !

Il s’agit de la prise de contrôle d’une personne par une autre. Je ne désire pas que quelqu’un me contrôle… et je ne souhaiterais pas non plus exercer ce type de contrôle sur une autre personne, la responsabilité étant bien trop grande.
Le chrétien doit être maîtrisé par le Saint-Esprit (Ga 5.22-23). Lorsqu’il écrit aux Ephésiens, Paul commande de ne pas s’enivrer de vin mais de se laisser remplir par le Saint-Esprit (Ep 5.18-19). Il commande donc de ne pas se laisser diriger par les effets du vin mais par le Saint-Esprit. Ce n’est pas l’alcool qui doit prendre le contrôle de la personne, mais l’enfant de Dieu est dirigé par le Saint-Esprit.
Une application de ce verset peut s’étendre à l’hypnose en recommandant de ne pas se laisser dominer par une autre personne mais de laisser le Saint-Esprit diriger notre vie.

4. Ayons notre esprit en éveil !

Il convient de se demander ce qui est espéré par l’hypnose. Il ne serait pas cohérent de rechercher ce que j’ai déjà en Christ.
Ce n’est pas en me mettant dans un état second mais en ayant mon esprit en éveil (1 Pi 1.13, Bible du Semeur) que je suis appelé à me fortifier dans la grâce et l’espérance.
C’est en puisant tout ce dont j’ai besoin pour l’affermissement de mon être dans la Parole de Dieu que je peux être prêt à toute œuvre bonne (2 Ti 3.16-17).
C’est en acceptant de me décharger sur Christ de tous mes soucis (1 Pi 5.7) et en recevant sa paix (Ph 4.6-7), que je suis appelé à traverser les difficultés. Parfois, l’aide d’autres frères et sœurs sera précieuse, notamment dans la cadre de l'église locale (Ga 6.2; Ro 15.1; 1 Th 5.14).

5. Pourquoi il est recommandé d’éviter l’hypnose

Je ne connais pas assez le domaine strictement médical. La Bible ne condamne pas l’usage de médicaments, bien au contraire.
Les points 2 et 3 de ma réponse me conduisent, à titre personnel, à éviter l’hypnose et me poussent à recommander de ne pas se lancer dans cette discipline soit en tant que patient, soit en tant que thérapeute.
Vous demandez comment aider une personne tout en respectant sa volonté. Placer une personne sous hypnose revient à lui demander d’abandonner sa volonté propre et à se placer sous la volonté de l’hypnotiseur. L’hypnose ne me semble donc pas la meilleure solution.
J’ai essayé de montrer que même si rien n’est dit dans la Bible, nous avons beaucoup de raisons de ne pas pratiquer l’hypnose, même si je ne vois aucun interdit direct dans la Parole de Dieu. Pratiquer l’hypnose n’est pas une faute morale en soi mais c’est très risqué et, à ce titre, je ne peux recommander cette pratique.

Olivier,
pour le team bible-ouverte.ch

2ème question:

L'hypnose est-elle autorisée par la Bible pour soigner mes angoisses?

Réponse:

Prudence, prudence !

1. L'explication du pourquoi

Le mot "hypnose" est très souvent mal compris. Beaucoup croient qu'il s'agit de provoquer un sommeil artificiel. Larousse dit simplement "état de conscience particulier, entre la veille ou le sommeil, produit par la suggestion". En fait il y a trois sortes d'hypnoses: l'hypnose proprement dite (sommeil), la suggestion à l'état de veille et l'autosuggestion. Dans les 3 cas, la personne sous hypnose perd le contrôle de sa propre conscience.

De multiples autorités, dominations et souverainetés (selon Éphésiens 6.12), courants de pensée et idéologies parcourent ce monde. Le chrétien est appelé à prendre garde à ce qu'il accepte comme influence, cherchant sans cesse à se placer sous le contrôle du Saint-Esprit, et de nulle autre puissance spirituelle.

Nous reconnaissons que la Bible ne parle pas directement de l'hypnose, simplement parce qu'à l'époque cette technique n'était pas étudiée ni ducumentée. Mais de nombreux chrétiens classent tous les types d'hypnose parmi les sciences occultes. "Occulte" veut dire caché et les sciences cachées viennent sont l'apanage du prince de ce monde.

Sur le plan médical ou pseudo-médical, on peut dire que tout traitement qui implique passes magnétiques, hypnose, "secret", formule incantatoire, appel aux forces "cosmiques" ou mentales cachées, rituels magiques, etc. ne sont en aucune manière recommandées aux chrétiens.

Quantité de fausses religions et de sectes appliquent des techniques créant un état d'autosuggestion, par des méthodes de types hypnotiques: récitation de mantras, musique lancinante et "cantiques" répétés sans fin.

2. Au sujet des angoisses

Il y a bien des causes et bien des genres d'angoisses, c'est pourquoi nous ne pouvons donner une réponse exhaustive. Dans la Bible, le mot angoisse (ou détresse) se rapporte à une grande peur éprouvée dans une situation apparemment sans issue. Exemples:

Jacob pressé par Esaü (Ge 32.8) Joseph jeté dans la citerne par ses frères (Ge 42.21) Israël en Egypte (Ex 6.9) David arrivant à Tsiqlag et menacé d'être lapidé par ses gens (1Sa 30.6) Job dans son épreuve incompréhensible pour lui (Job 6.21; 7.11; 15.20, 24; 27.9; 36.19, etc.)

Le Nouveau Testament mentionne une demi-douzaine de termes exprimant une grande inquiétude, une anxiété profonde. Le chrétien, comme Jésus lui-même, est dans l'angoisse face à sa propre mort (Mt 26.37; Mr 14.33; Lu 12.50; 22.44; 2Co 1.8; 5.4) ou à la perdition éternelle qui attend ceux qui refusent le salut en Christ. (Ro 9.3) C'est pourquoi, l'apôtre Paul se sent pressé (littéralement: angoissé) d'annoncer Christ au plus grand nombre. (2Co 5.14). Mais il sait que nulle angoisse ne le séparera de l'amour de Christ (Ro 8.35) et, grâce à la force que Dieu lui donne, il peut endurer toutes les angoisses pour son Maître (2Co 12.10; 1Th 3.7, etc.)

Les causes et les objets de votre angoisse nous sont inconnues Et il est évident que tout homme, tout chrétien même, peut éprouver des angoisses. Attention! Etre angoissé, ce n'est PAS un péché. Mais rester angoissé au lieu de se confier en Dieu peut devenir un péché. La solution n'est souvent pas facile, je le reconnais. Mais passer par des angoisses est souvent un moyen que Dieu utilise pour fortifier notre foi, nous faire la démonstration que Dieu a toutes les solutions dans sa main et que "toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu", Romains 8:28.

Voyez ce que disait Jean: (1 Jean 4:18) La crainte n'est pas dans l'amour, mais l'amour parfait bannit la crainte; car la crainte suppose un châtiment, et celui qui craint n'est pas parfait dans l'amour. Précisons: c'est l'amour parfait de Dieu qui peut bannir toute crainte. Romains 8:32: Lui qui n'a point épargné son propre Fils, mais qui l'a livré pour nous tous, comment ne nous donnera-t-il pas aussi toutes choses avec lui ?

Donc, le remède aux angoisses de tous genres n'est pas dans l'hypnotisme, mais bien davantage dans la confiance, la foi en l'amour de Dieu. Pour vous, dit-il: "Je changerai devant eux les ténèbres en lumière, et les endroits tortueux en plaine: Voilà ce que je ferai, et je ne les abandonnerai point. (Esaïe 42:16)

En complément, nous vous signalons un texte sur le site Messages pour votre coeur: Avoir la paix en soi

Olivier / pl & pae