band noel 2w

L'adoration de Dieu

"Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul." Luc 4:8

C'est ainsi que Jésus a résumé et défini l'adoration authentique. Il a affirmé son caractère exclusif, en reprenant les premières déclarations officielles faites à ce sujet par Moïse, dans le Deutéronome, et en particulier au chapitre 6, aux versets 4 et 5:
«Ecoute, Israël! L'Eternel, notre Dieu, est le seul Eternel. Tu aimeras l'Eternel, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force.»

C'est par ces paroles que fut établie, en quelque sorte, la charte de l'adoration du Tout-Puissant, définissant la base et le but de ses relations avec l'homme. Dieu seul a le droit d'être adoré par l'homme, car il en est le Créateur (cf. Apocalypse 4:11). Il en est digne à cause de son oeuvre de rachat en faveur de tous les hommes. «A celui qui est assis sur le trône, et à l'Agneau, soient la louange, l'honneur, la gloire, et la force, aux siècles des siècles!» (Apocalypse 5:13). «L'Agneau qui a été immolé est digne de recevoir la puissance, la richesse, la sagesse, la force, l'honneur, la gloire, et la louange» (v. 12).

Cette adoration exclusive de Dieu est un commandement à garder dans son cœur, à mettre en pratique et à enseigner, et les versets 4 à 9 de Deutéronome 6 sont comme la confession de foi juive. Jésus en a aussi souligné l'importance en le désignant comme le premier et le plus grand commandement (cf. Marc 12 :28-29). Il n'est pas rare, dans la région parisienne où les synagogues se sont multipliées ces dernières années, de voir à droite de la porte d'entrée des appartements occupés par des Juifs, la petite boîte allongée contenant ce texte du Deutéronome. Peut-être n'est-il qu'une formule rituelle pour beaucoup d'entre eux? Qu'en est-il pour les chrétiens? Qu'ils prennent garde, eux aussi, de ne pas tomber dans le formalisme!

Le caractère particulier de l'adoration vraie et exclusive de Dieu entraîne des conséquences bien précises dont il est bon de se souvenir:

Pas d'adoration des faux dieux

«Vous n'irez point après d'autres dieux, d'entre les dieux des peuples qui sont autour de vous; car l'Eternel, ton Dieu, est un Dieu jaloux au milieu de toi» (Deutéronome 6:14-15). «Je suis l'Eternel, c'est là mon nom; et je ne donnerai pas ma gloire à un autre, ni mon honneur aux idoles» (Esaïe 42:8).

L'Eternel est jaloux de sa gloire et de son honneur. Il ne supporte pas de transfert aux idoles, ni de partage avec les faux dieux. Respecter cet ordre est capital, car l'orgueil inné fait facilement oublier à l'homme, et même au croyant, l'Auteur divin des bienfaits matériels et spirituels dont il est gratifié. «Lorsque tu mangeras et te rassasieras, garde-toi d'oublier l'Eternel» (Deutéronome 6:12). Avec quelle facilité on peut faire dépendre son bonheur des biens matériels, et non de Dieu qui les dispense. David disait : «On multiplie les idoles, on court après les dieux étrangers: je ne répands pas leurs libations de sang, je ne mets pas leurs noms sur mes lèvres. L'Eternel est mon partage et mon calice; c'est toi qui m'assures mon lot» (Psaume 16:4-5). Et l'apôtre Paul nous exhorte encore maintenant en ces termes: «Car je suis jaloux de vous d'une jalousie de Dieu, parce que je vous ai fiancés à un seul époux, pour vous présenter à Christ comme une vierge pure» (2 Corinthiens 11:2).

  • evangile-sans-frontiere-1w
  • evangile-sans-frontiere-2w
  • evangile-sans-frontiere-1w

 

orange-care-w Archives
Signets bo

pink-etoile-2w  … :)