pensees du mois ligne w

 

Pensée du mois • avril 2017

Change et Conversion… il nous faut convertir !

C’est pas marqué dans les livres, le plus important à vivre, c’est de vivre au jour le jour, le temps c’est de l’Amour...
- Lucie - Pascal Obispo. LUCIE - PASCAL OBISPO

Rachetez le temps, car les jours sont mauvais...
- ÉPHÉSIENS 5.16

Un homme marchait par une nuit sans lune sur un sentier qui longeait un cours d’eau, l’obscurité était si épaisse que lorsqu’il tendait le bras il ne pouvait distinguer sa main. Il progressait en maugréant, maudissant à haute voix la vie qui ne l’avait pas favorisé.
— Pourquoi suis-je né pauvre ? Pourquoi dans ce pays ? Pourquoi suis-je obligé de me déplacer à pied alors que d’autres...
Il ne termina pas sa phrase, il se prit les pieds dans un obstacle et s’étala de tout son long. En jurant, il frotta ses genoux endoloris et sentit sous ses doigts ce qui l’avait fait broncher. Un sac de toile grossière. Intrigué, il mit la main dans le sac, et soupira, déçu, il était rempli de petits cailloux. Dépité il en saisit une poignée qu’il lança dans le noir. Ils atterrirent dans le ruisseau et le bruit de cette volée de gravier qui tombait dans l’eau le fit sursauter, l’écartant un peu de sa colère. Il se releva, empoigna le sac, malgré son poids considérable et tout en se déplaçant s’amusa à jeter les petites pierres dans le ruisseau. Il marcha jusqu’au lever du jour. Au premier rayon de soleil, il abandonna le sac à présent vide, il ne lui restait plus qu’un unique caillou dans la main, un tout petit gravier, il allait le jeter lorsqu’il s’aperçut qu’il scintillait dans la lumière naissante. Abasourdi, il regarda le minuscule éclat qui reposait dans la paume de sa main, une pierre précieuse d’une pureté incroyable...

Il nous arrive fréquemment d’agir comme cet homme. Nous n’aimons pas notre vie, nous souhaiterions en avoir une différente, être plus beaux, plus riches, plus célèbres, plus appréciés, moins critiqués... et nous jetons sans nous en rendre compte le seul vrai trésor que nous ayons, les 86’400 secondes de notre journée. Chaque soir, notre sac est vide et si nous n’avons pas eu la sagesse, le désir, l’intelligence de convertir nos secondes, elles sont perdues à jamais, irrémédiablement gaspillées...

Ce n’est pourtant pas une fatalité. N’en déplaise à Benjamin Franklin et aux millions d’adeptes de son proverbe «le temps c’est de l’argent», il existe une autre réalité, le temps c’est de l’amour !

Lorsque les temps furent accomplis, Dieu se fit homme et l’Homme Dieu offrit sa vie, pour nous. Parce qu’il nous aimait, il a converti son éternité en heures de souffrance, de solitude, de trahison, d’abandon et de mort, mais la conversion ne s’est pas terminée dans la tombe, il a changé la mort en vie, le fini en infini, la haine et la colère en pardon, le rejet en acceptation, la désespérance en espérance.

Si nous utilisons chacune de nos secondes pour capter le rayonnement de cet amour, nous pourrons à notre tour convertir une denrée hautement périssable, le temps, en nutriments éternels. Par une sorte de photosynthèse spirituelle, nous transformerons l’énergie, la lumière qui irradie de l’amour de notre Créateur pour absorber le gris, la tristesse, la peur, la méchanceté, l’égoïsme qui saturent notre environnement et nous le remplacerons par «un air respirable», parce que purifié par la pensée et l’amour de Dieu.

Soyons déterminés ! Écrivons sur la vitrine de nos vies: «Bureau de change, Exchange, Schimb, Wechselstube, Cambio, etc.»
Écrivons-le dans toutes les langues humaines. Que chacun sache qu’il existe une possibilité de racheter le temps, car bien que les jours soient mauvais, le temps c’est de l’amour...

Heureux de partager quelques brassées de secondes avec vous, ma famille «tournesol».

Philip

© Tous droits réservés.
Philip Ribe: www.philip-ribe.com 

 


blue care wAccueil
  Liens
  Plan du site        
  Contact
red care w*
  Signets bo
  Crédits Photos    
tampon 5x5 gris