band noel 2w

Imprimer

Le point de vue biblique
L’APÔTRE PAUL, UNE INSPIRATION

Dans le cadre de la suite du cours intitulé «Plaire à Dieu» que j’enseigne à la session hiver 2005, j’insiste beaucoup sur la perception que nous avons de nous-mêmes en tant que croyant. Une chose me paraît claire, notre vie ne peut pas ressembler à celle des gens qui ne connaissent pas Jésus-Christ. Et cela parce que notre point de vue ne doit plus être le même que l’incroyant pour qui la vie n’a qu’Adam (la chair) comme unique fondement. Pour l’incroyant, les réussites sont le gage d’une vie heureuse et satisfaisante. De même, les échecs ne font que le conduire dans le gouffre du malheur. Réussite ou échec, voilà ce qui résume le discours de l’homme sans Dieu.

Réussite ou échec?

L'Évangile nous amène à mille lieux de ce concept de vie trop adamique. Ce n’est pas tant de réussir ou d’échouer qui est le but central de la vie chrétienne, mais d’avoir vu et connu Christ. Or, le Seigneur se fait souvent mieux connaître à travers nos échecs que dans nos réussites. Nous pouvons donc en déduire que nos échecs ne doivent plus être perçus comme une menace qui aurait pour but de nous faire basculer dans le malheur. À cet égard, l’apôtre Paul est un exemple de premier plan. À plusieurs reprises dans ses lettres, on l’entend parler de ses échecs passés. En voici justement un exemple:

1 Timothée 1:12-14

«Je rends grâces à celui qui m’a fortifié, à Jésus-Christ notre Seigneur, de ce qu’il m’a jugé fidèle, en m’établissant dans le ministère, moi qui étais auparavant un blasphémateur, un persécuteur, un homme violent. Mais j’ai obtenu miséricorde, parce que j’agissais par ignorance, dans l’incrédulité; et la grâce de notre Seigneur a surabondé, avec la foi et la charité qui est en Jésus-Christ.»
Bien qu’il en éprouve des regrets, il est clair que Paul n’est plus terrorisé par ses éches passés. Il est libre d’en parler, et surtout, capable de démontrer la puissance de la grâce de Dieu dans sa vie. Ainsi, plutôt que de se laisser abattre par le fait qu’il est un pécheur, il marche avec Dieu malgré tout. Cependant, le passé de l’apôtre ne comportait pas que des échecs, il avait aussi quelques réussites dignes de mention. Voyons qu’elle était son attitude face à ses points forts de sa vie:

Philippiens 3:7-13

«Mais ces choses qui étaient pour moi des gains, je les ai regardées comme une perte, à cause de Christ. Et même je regarde toutes choses comme une perte, à cause de l’excellence de la connaissance de Jésus-Christ mon Seigneur, pour lequel j’ai renoncé à tout, et je les regarde comme de la boue, afin de gagner Christ, et d’être trouvé en lui, non avec ma justice, celle qui vient de la loi, mais avec celle qui s’obtient par la foi en Christ, la justice qui vient de Dieu par la foi, afin de connaître Christ, et la puissance de sa résurrection, et la communion de ses souffrances, en devenant conforme à lui dans sa mort, pour parvenir, si je puis, à la résurrection d’entre les morts. Ce n’est pas que j’aie déjà remporté le prix, ou que j’aie déjà atteint la perfection; mais je cours, pour tâcher de le saisir, puisque moi aussi j’ai été saisi par Jésus-Christ. Frères, je ne pense pas l’avoir saisi; mais je fais une chose: oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant…»

«Comme de la boue…»

Il est de la nature humaine de soupeser les réussites et les échecs dans la balance avec l’espoir que les réussites l’emporteront. Inconsciemment, nous croyons que nos bonnes actions arriveront à faire basculer la faveur de Dieu à notre égard. C’est pour cette raison que nos bonnes œuvres nous conduisent souvent à la justice propre. Nous souhaitons que personne n’oublie nos bonnes actions car elles serviront, croyons-nous subtilement, à redorer notre image devant Dieu et les hommes. Mais ce n’était pas le langage que Paul tenait. En effet, il regardait même ses bonnes œuvres comme de la boue parce que selon lui, le plus important était de «gagner Christ, et d’être trouvé en lui, non avec sa justice, celle qui vient de la loi, mais avec celle qui s’obtient par la foi en Christ, la justice qui vient de Dieu par la foi…»

Bonne semaine!

Réal Gaudreault, pasteur de l’Assemblée Chrétienne La Bible Parle Saguenay

 

  • evangile-sans-frontiere-1w
  • evangile-sans-frontiere-2w
  • evangile-sans-frontiere-1w

 

orange-care-w Archives
Signets bo

pink-etoile-2w  … :)