band noel 2w

Imprimer

Le point de vue biblique

VOUS SEREZ MES TÉMOINS

Depuis quelque temps, il m’arrive fréquemment de réfléchir à la qualité du témoignage chrétien que nous rendons aux gens de notre génération. Suite à une lecture d’un livre qui traite de l’athéisme, j’en suis venu à me demander si ce phénomène, celui de l’incroyance, n’était pas le résultat de notre mauvais témoignage.

Actes 1:8
«Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre.»

«Témoin»
Dans le grec, le mot témoin est martus. Ce mot fait référence à un témoin qu’on présente devant une cour de justice. Autrement dit, il s’agit d’une personne qui a bel et bien vu ou entendu les choses qu’elle s’apprête à déclarer sous serment au tribunal. Ainsi, il ne s’agit donc pas d’un témoignage fondé sur des ouï-dire, mais des faits dont la personne jure avoir été témoin. Ceci dit, c’est à ce titre que Jésus nous appelle à être ses témoins.

«Je ne vous ai jamais connus»
Dans l’Évangile de Mathieu, au chapitre sept, il y a un texte d’une extrême gravité qui devrait nous faire réfléchir. Lisons-le: «Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom? n’avons-nous pas chassé des démons par ton nom? et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom? Alors je leur dirai ouvertement: Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité.»

La volonté de Dieu
Ce texte veut démontrer l’importance d’accomplir la volonté du Père. Faire de bonnes œuvres n’est pas un but en soi. Les gens concernés dans les versets précédents faisaient beaucoup d’œuvres charitables au nom de Jésus. Ils ont prophétisé, chassé des démons et fait de nombreux miracles. Pourtant, Jésus les condamne. Mais attention, le problème ne concerne pas les prodiges puisque c’est là un élément de sa volonté. Comment pourrions-nous définir la volonté du Père? Tout au long de l’Évangile de Jean, l’apôtre nous rappelle de garder la Parole de Dieu. Ceci constitue l’élément central de l’obéissance à la volonté de Dieu.

Jean 14:23
«Jésus lui répondit: Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, et mon Père l’aimera; nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui.» De ce passage, il se dégage une vérité de grande valeur. D’une part, nous sommes appelés à être les témoins de Jésus-Christ, et d’autre part, il est de la volonté du Père que nous gardions la Parole de Dieu dans nos cœurs. Ceci dit, pour être considérés comme des témoins, c’est-à-dire des gens qui ont vu et entendu, nous devons garder Sa Parole. Aussi, il ne faut rien dire de plus que ce que la Parole déclare.

Rien de plus
Or, une partie du problème de l’athéisme est là. Ce que bien des athées ont rejeté n’est pas nécessairement Jésus, mais ce que l’Église a ajouté, ce que la Parole de Dieu ne disait pas. C’est ainsi que nous devenons de mauvais témoins. Le simple message de l’Évangile se retrouve bien souvent caché derrière des règles et des consignes humaines qui frustrent inutilement les gens qui cherchent la vérité. Ce qu’ils voient en nous regardant n’est pas le Fils de Dieu, mais la hauteur et la splendeur de nos institutions.

Réal Gaudreault, pasteur de l’Assemblée Chrétienne La Bible Parle, Saguenay.

 

  • evangile-sans-frontiere-1w
  • evangile-sans-frontiere-2w
  • evangile-sans-frontiere-1w

 

orange-care-w Archives
Signets bo

pink-etoile-2w  … :)